GECF: La demande mondiale de gaz naturel devrait augmenter de 34% d’ici à 2050

0
117

La demande mondiale de gaz naturel devrait augmenter de 34% et sa contribution au mix énergétique mondial passera de 23% actuellement à 26% d’ici à 2050, indique le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF), dans son rapport annuel « Global Gas Outlook 2050 », qui a  été présenté hier  à Alger en marge des travaux du 7ème Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement du Forum.

« Le gaz naturel est une source d’énergie polyvalente, appelée à rester indispensable pour les décennies à venir. D’ici 2050, la demande de gaz naturel devrait augmenter de 34%, augmentant considérablement sa part dans le mix énergétique mondial de 23 % actuellement à 26 % », est-il précisé dans un communiqué publié vendredi par le GECF sur son site électronique.Cette 8éme publication du Forum, qui fournit des projections énergétiques à long terme (2050), a été présentée et débattue jeudi par les professionnels de l’industrie gazière et les académiciens ainsi que les participants au sommet d’Alger lors d’une séance tenue à huis clos au Centre international des conférences Abdelatif Rahal (CIC).La présentation a commencé par une courte vidéo mettant en évidence les principales conclusions du rapport, a fait savoir le communiqué ajoutant que le prochain rapport détaillé devrait être rendu public le 12 mars 2024 et fournir « des informations inestimables aux dirigeants et aux décideurs politiques du secteur de l’énergie ».Dans ce rapport qui donne un aperçu de l’avenir du gaz naturel jusqu’en 2050, le Forum a souligné que le gaz naturel devrait continuer à jouer « un rôle important dans le mix énergétique mondial jusqu’en 2050 et au-delà ».Ainsi, ce rapport phare annuel mondialement reconnu a mis en lumière dans cette nouvelle édition l’évolution des tendances du marché de l’énergie et a fourni des prévisions et des analyses essentielles à long terme pour orienter les décisions politiques et d’investissement.Il présente également une vision convaincante de la demande de gaz naturel et de l’expansion du commerce, alignée sur les efforts mondiaux visant à parvenir au développement durable et à relever les défis du changement climatique. Dans ce contexte, le GECF a noté que « le gaz naturel, en tant que partenaire stratégique des sources d’énergie renouvelables, est sur le point de jouer un rôle central dans la promotion de transitions énergétiques justes, ordonnées et équitables ».Il a souligné aussi que l’utilisation du gaz naturel, en tant qu’hydrocarbure le plus propre, présente de nombreux avantages à multiples facettes. Il s’agit de sa contribution de « manière significative à la réduction de la pollution intérieure et de la déforestation, tout en améliorant la qualité de l’air ». De plus, il joue « un rôle essentiel dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et offre un soutien de secours essentiel aux sources d’énergie renouvelables variables et intermittentes ».Le gaz naturel est un ingrédient essentiel dans la production de produits pétrochimiques et d’engrais garantissant la sécurité alimentaire. Par ailleurs, le « GECF Global Gas Outlook 2050 » est développé principalement sur la base du Global Gas Model (GGM), un modèle qui présente une polyvalence remarquable et offrant des prévisions complètes du bilan énergétique pour 136 pays et plus de 80 agrégations régionales, a-t-on souligné de même source, tout en assurant que « le GGM couvre 35 combustibles et 37 secteurs et constitue une base solide pour les projections perspicaces et détaillées présentées dans le Global Gas Outlook 2050.

Zineb Outenkhi / Ag

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici