Equipe nationale: Les Verts et Petkovic déjà sous pression

0
83

L’équipe nationale de football est désormais fixée sur le lieu du déroulement de son match contre l’Ouganda, comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Il aura lieu à Kampala plus précisément au stade Nelson-Mandela. « La rencontre Ouganda-Algérie comptant pour la quatrième journée du groupe G des éliminatoires du Mondial 2026 aura lieu le lundi 10 juin 2024 au Mandela National Stadium à Namboole (Kampala). Le coup d’envoi est programmé à 16h (GMT), 17h (heure algérienne) », a publié hier la FAF sur son site officiel. Il faut savoir que la rencontre était prévue au préalable au Maroc, mais c’était avant l’homologation du stade de Kampala, le 9 mai, suite à la visite de l’inspecteur dépêché par la CAF et la FIFA pour sur l’état du terrain du stade Nelson-Mandela de Kampala. Ce dernier a donné son feu-vert estimant que la pelouse est en bon état pour accueillir la rencontre Ouganda-Algérie. Finalement, les efforts fournis par la fédération ougandaise de football de rénover son stade n’ont pas été vains. C’est plutôt une bonne nouvelle pour l’équipe nationale qui pourra ainsi éviter le déplacement au Maroc, pays avec lequel l’Algérie n’entretient pas de bonnes relations diplomatiques, comme tout le monde le sait. Avant cette rencontre, les poulains de Petkovic croiseront le fer avec la Guinée au Stade de Baraki, le 6 juin prochain à 20h00 (heure algérienne). Deux rendez-vous cruciaux pour les Verts en vue de la qualification au Mondial 2026. Le coach national y pense déjà. Il s’agit de ses deux premiers tests officiels à la tête de la sélection. Il a eu assez de temps pour les préparer. Il faut dire que Petkovic n’a pas chômé ces dernières semaines. Il a pu rendre visite à tous les clubs de l’élite pour constater de visu les conditions d’entraînement des équipes de l’élite, mais aussi les infrastructures dont elles disposent. On ne sait pas si cette virée aux quatre coins du pays l’a aidé dans sa façon de réfléchir à l’avenir de l’équipe nationale, mais on ne pense pas qu’il apportera de grands changements à son groupe lors du prochain rassemblement du mois de juin. Du moins pas avec les joueurs locaux. Il y aura probablement des nouveautés, mais elles viendront probablement de l’étranger.Cependant, Petkovic doit prendre en considération plusieurs paramètres avant d’arrêter sa fameuse liste. D’autant que les joueurs susceptibles de rejoindre le stage le mois prochain ne sont pas tous au même degré de forme et de préparation. En effet, certains d’entre eux sont prêts, d’autres le sont moins car ils manquent de temps de jeu ou sont blessés. Il aura encore quelques jours devant lui avant d’être fixé sur son groupe. Mais cela dépend aussi de la volonté des joueurs et leur envie de rejoindre la sélection…ou pas.

Ali Nezlioui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici