Equipe nationale: « Petkovic » à l’heure des grandes manœuvres

0
216

Un mois environ nous sépare du prochain match de la sélection nationale de football comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Le premier rendez-vous officiel du nouveau coach des Verts, Vladimir Petkovic après avoir dirigé l’équipe en deux occasions, à l’occasion des matchs amicaux contre la Bolivie (3 – 2) et l’Afrique du Sud (3 – 3), au stade Nelson-Mandela de Baraki. La même enceinte abritera le 6 juin prochain devant la Guinée, sans doute le principal adversaire des Verts dans la course à la qualification au Mondial. C’est dire l’importance de cette empoignade pour la suite des éliminatoires, d’autant qu’elle sera suivie, quatre jours plus tard, d’une autre rencontre tout aussi importante vraisemblablement à Kampala City devant l’Ouganda.Ayant remporté ses deux premiers matchs dans les éliminatoires contre respectivement la Somalie (3 – 1) et le Mozambique (2 – 0), Bennacer et ses camarades auront à cœur de consolider leur place de leader du Groupe. En effet, en cas de sans-faute au mois de juin de prochain, ils seront idéalement placés pour finir les éliminatoires à la première place, synonyme de qualification pour la Coupe du monde 2026. Mais cela doit se faire avec un nouveau staff technique, un autre état d’esprit et une ossature différente de celle dont on s’est habitué à voir sous le règne de Djamel Belmadi. Il faut espérer que les changements à tous les niveaux n’affecteront pas le rendement de l’équipe. Des changements nécessaires, voire inévitables, après le fiasco de la CAN qui a précipité le départ de Belmadi dont la situation contractuelle avec la FAF n’est toujours pas réglé.Il faut rappeler que Petkovic a réussi son baptême de feu, lors de ses deux premiers tests amicaux. Chaque fois, son équipe a su réagir pour revenir au score ou pour l’emporter. Les correctifs tactiques apportés par le coach suisse ont été judicieux pour l’équipe. Preuve qu’il maitrise parfaitement son sujet. Les nouveaux joueurs incorporés et ceux qui avaient une revanche à prendre sur le sort ont apporté du sang neuf au groupe. On pense notamment à Benzia, Brahimi ou encore Gouiri. Des joueurs qui sont appelés à devenir des éléments clés dans l’échiquier de Petkovic. Cela en attendant le sort réservé aux anciens tauliers comme Mahrez, Belaili et Feghouli. Il n’est pas sûr que ces cadres reviennent de sitôt, même si rien n’a été décidé en ce qui concerne leur avenir en sélection.En attendant, le coach poursuit sa tournée au niveau des clubs de la Ligue 1 pour s’imprégner de l’ambiance locale. On ne sait pas s’il le fait par conviction ou s’agit-il d’une condition stipulée dans son contrat avec la FAF ? Cela dit, Petkovic a promis des nouveautés à l’occasion du prochain regroupement. Ce sera déjà l’heure de vérité pour lui et pour son équipe.

Ali Nezlioui  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici