APN: Boughali : «Le secteur agricole est l’épine dorsale dont dépendent les politiques de développement»

0
84

«La sécurité alimentaire est considérée comme la base de l’indépendance de la décision politique et économique de n’importe quel pays », a affirmé ce samedi, le président de l’APN, Brahim Boughali, dans une allocution lue en son nom par le président de la Commission de l’agriculture, de la pêche et de la protection de l’environnement à l’Assemblée Populaire Nationale, lors d’une rencontre organisée hier  à Alger, sur  le recensement général de l’agriculture.

M. Boughali a rappelé que le secteur agricole est l’épine dorsale dont dépendent les politiques de développement. Il relevé qu’au cours des dernières décennies, ce secteur a connu un «développement constant» dans notre pays grâce à l’adoption de méthodes modernes, « ce qui a eu un impact positif sur les rendements», outre l’amélioration du niveau de vie des citoyens. Côté perspectives, M. Boughali a jugé que l’essor du secteur agricole est conditionné par le développement d’une vision basée sur une approche axée sur des efforts coordonnés de tous les secteurs économiques du pays.

«C’est l’un des défis les plus importants auxquels le monde est confronté aujourd’hui avec en prime la transformation numérique», a-t-il signalé.  Selon lui, l’Algérie fait partie des pays qui ont adopté une méthode de gestion fondée justement sur la modernisation et la numérisation de tous les secteurs, y compris celui de l’agriculture, «considéré comme l’une des plus importantes priorités de l’Etat ». Et de souligner, dans ce sens, les grands progrès réalisés dans ce domaine conformément aux engagements pris par le président de la République Abdelmadjid Tebboune, qui portent particulièrement sur le développement des infrastructures, la mobilisation  des ressources humaines qualifiés, ainsi que les ressources financières.  A  cela s’ajoute un cadre législatif qui suit le rythme de la volonté politique  permettant de  sortir progressivement de la rente pétrolière par le biais des investissements nationaux et étrangers.D’autre part, le président de l’APN a noté que les rencontres qui réunissent les professionnels du secteur constituent également un mécanisme distingué de suivi des indicateurs réels en matière de politique agricole. Une formule« qui permet aux spécialistes de formuler une vision globale du secteur, d’identifier les lacunes, de présenter des suggestions appropriées et d’ajuster les méthodes de  gestion du secteur. Le premier responsable de la chambre basse du parlement  noté que les efforts déployés jusque-là  ont commencé à donner leurs fruits avec des indicateurs qui augurent du succès de la saison agricole en cours.

M.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici