Musée du Moudjahid de Khenchela: Un édifice dédié à l’histoire de la lutte du peuple algérien et à la préservation de la mémoire nationale

0
316

Le Musée régional du Moudjahid à Khenchela, est un édifice dédié à l’histoire de la résistance du peuple algérien contre le colonialisme français, et à la préservation de la mémoire nationale pour les jeunes générations.

Cette institution « documente les étapes historiques que l’Algérie a traversées pendant la période coloniale », a déclaré Rafik Merdaci, chef du service de l’information et de l’animation auprès du musée. Ce dernier « transmet fidèlement ces étapes, le plus souvent marquantes dans le cheminement de la lutte armée pour l’indépendance, à la génération de l’indépendance afin qu’elle s’en imprègne »Le Musée régional du Moudjahid, situé dans le quartier Lemmouchi, non loin d’Ain Silène, haut lieu de la Révolution qui abrita la réunion des premiers groupes de maquisards, la veille du déclenchement de la glorieuse Révolution, renferme une grande salle où sont exposés des armes ayant servi lors de la lutte pour l’indépendance, du matériel militaire d’époque, des vêtements et uniformes de combattants de l’ALN, des épaves d’avions français, des photographies de Chouhada et de Moudjahidine, ainsi que de nombreux documents historiques de la wilaya I’historique.Le Musée régional du Moudjahid rassemble pas moins de 3.784 pièces de collection remises au musée par des citoyens, des moudjahidine ayant vécu la Révolution, ainsi que par des professeurs qui ont eu à mener des recherches sur la période 1954-1962, selon le même responsable qui a rappelé l’existence, au sein du musée, d’un conseil scientifique se composant de 13 membres, dont des professeurs de l’Institut d’histoire de l’université Abbas-Laghrour de Khenchela. La salle d’exposition ouverture au public contient également plusieurs centaines de documents historiques (845 exactement) liés à la Révolution de Novembre : correspondances, rapports, ordres de mission de soldats de l’ALNcombattant au sein de la wilaya I’historique, laisser-passer, en plus d’un grand nombre de coupures de journaux d’époque en langue française.En tout, le Musée régional du Moudjahid de Khenchela conserve 845 documents historiques, 1.514 pièces entre armes, matériel militaire et armes de moudjahidine, 1.395 photographies (entre originales et reproductions), 24toiles artistiques et 6 statues.Le Musée abrite aussi une grande salle de conférences pouvant accueillir 300 personnes, utilisée pour différentes manifestations organisées à l’occasion des fêtes nationales, événements historiques, conférences et journées d’étude organisées par le musée en coordination avec la direction des Moudjahidine. De plus, les visiteurs se rendant dans les galeries de l’édifice sont pris en charge par le service de l’information et de l’animation qui les guide, les renseigne et leur donne des explications sur les nombreuses collections du musée.Le Musée régional du Moudjahid « travaille quotidiennement, même certains jours fériés, pour recevoir des visiteurs venant de diverses wilayas et même de l’extérieur du pays », a fait savoir la même source, soulignant quedes visites guidées sont régulièrement organisées au profit des représentants des corps constitués, des écoliers, des collégiens, des lycéens et des stagiaires des établissements de formation.

Enregistrement de près de 500 témoignages vivants de Moudjahidine et de veuves de Martyrs

En plus du travail effectué par le musée à travers la collecte et l’inventaire des biens historiques et culturels et l’organisation d’expositions permanentes et itinérantes, le service de l’audiovisuel du musée a enregistré 476 témoignages vivants de moudjahidine, enfants et veuves de martyrs, pour un total de 209 heures et 52 minutes d’enregistrement, a-t-il révélé. Ce dernier a indiqué que la collecte de témoignages vivants, entamés à la fin de l’année 2010, se poursuivait toujours dans la salle aménagée pour les enregistrements audio. Dans le cas où les témoins encore en vie (aujourd’hui très âgés) ne peuvent se déplacer, des techniciens du service audiovisuel vont à leur rencontre, chez eux ou dans les maisons de repos des Moudjahidine (dont celui de Hammam Essalihine), avec le concours de la direction de wilaya des Moudjahidine et le secrétariat de wilaya de l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM). L’objectif étant, selon M. Merdaci, de profiter de la moindre bribe d’information viable pour enrichir la « base de données verbales » du musée et maintenir l’équilibre muséal. Par ailleurs, le Musée régional du Moudjahid de Khenchela participe, en coordination avec des organismes de production et autres entreprises de communication, au tournage et à la production de films documentaires relatant le parcours et l’héroïsme des algériens tombés les armes à la main face aux forces coloniales, et racontant les tortures et les exactions commises par la soldatesque française ».« Abbas Laghrour, prémonitions d’un Martyr », « Ali Nemeur, le tigre des Aurès », « Les geôles d’El Oueldja, la blessure inguérissable », et « Amar Nasraoui, le lion des Nememcha » sont autant de documentaires produits, ces 5 dernières années, par la direction de wilaya des Moudjahidine, en collaboration avec le Musée régional du Moudjahid.Tous ces films documentaires ont raflé les premières places de plusieurs concours nationaux organisés par le ministère des Moudjahidine et Ayants-droits, a affirmé le chef du service de l’information et de l’animation auprès du Musée.

Tahar Amghigh

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici