26.9 C
New York
jeudi, juin 30, 2022
AccueilSanté/Hi-TechLe dostarlimab, la molécule miracle qui a guéri tous les patients d’un...

Le dostarlimab, la molécule miracle qui a guéri tous les patients d’un cancer lors d’un essai clinique

Les douze malades atteints d’un cancer du rectum ont vu leur tumeur disparaître en six mois grâce à la prise de ce médicament. Et sans aucun effet secondaire. Un véritable espoir dans la guérison du cancer colorectal. Une étude publiée le 5 juin dans la revue scientifique New England Journal of Medecine fait état de l’extraordinaire résultat d’un essai clinique américain. Douze patients atteints d’un cancer colorectal avec des tumeurs ont arrêté tous les traitements habituels, comme la chimiothérapie, la radiothérapie… pendant six mois pour prendre une molécule utilisée à la base au cancer de l’endomètre.

Un médicament qui ne s’attaque pas directement aux cellules cancéreuses

Le médicament en question est le dostarlimab, un anticorps monoclonal. La prise s’effectuait toutes les trois semaines pendant les six mois du test. La molécule n’agit pas directement sur les cellules cancéreuses, mais elle permet que le système immunitaire le fasse, comme l’explique la chercheuse Hanna K. Sanoff, dans un article complétant la publication de l’étude dans New England Journal of Medecine.

Les patients savaient qu’à la fin du traitement ils devraient subir de la chimiothérapie, voir une intervention pour retirer la ou les tumeurs. Il s’agissait juste de tester la molécule sur leur patient.

100 % de guérison, mais la prudence reste de mise

À la fin de l’essai, les 12 patients ont été suivis quelques mois, mais aucun ne présentait plus la moindre trace de tumeur. Dr Luis Diaz, l’un des coauteurs de l’étude a déclaré au New York Times : «C’est la première fois que cela arrive dans l’histoire du cancer». L’intégralité des malades testés durant cet essai clinique est entrée en rémission. De plus durant l’essai clinique, aucun effet secondaire sur les patients n’a été relevé. Mais il faut relativiser les résultats. Au-delà du fait de l’espoir qu’ils suscitent. Il faut savoir que ce traitement est déjà utilisé pour d’autres cancers et il n’a pas le même taux de guérison. De plus l’essai clinique était très restreint avec seulement 12 patients. Pour l’heure les patients en question n’ont plus de cancer mais il faut là aussi être prudent. Entre guérison totale et rémission, ce n’est pas la même chose. Les auteurs de la publication l’ont d’ailleurs précisé : pour l’instant, il n’est pas question de se servir de ce traitement comme curatif, les autres traitements plus agressifs ne sont donc pas à exclure du protocole de soin, bien au contraire. La  molécule a déjà été testée, notamment en France sur des patientes atteintes d’un cancer de l’endomètre en 2021. Il faut savoir que ce médicament coûte plus de 10.000 €la dose. Mais les recherches sur cette molécule vont forcément continuer au vu des excellents résultats sur ce type de cancer et peut-être sur d’autres…

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES