Commission ministérielle de la Fatwa: Appel à se référer à la Fatwa d’éminents Muftis

0
198
Grande Mosquée d'Alger (Djamaâ El-Djazaïr)

A la veille du mois sacré de Ramadhan, la Commission ministérielle de la Fatwa a appelé les jeûneurs à se référer, en matière de Fatwas, aux muftis expérimentés en matière de charia et de jurisprudence du jeûne, conformément au référent religieux national, a indiqué samedi un communiqué de cet organe.

Lors d’une réunion consacrée à l’examen de certaines questions liées au mois de Ramadhan, la Commission a souligné la nécessité de veiller à consacrer l’esprit de ce mois sacré et à bien l’accueillir, en ce sens qu’il incarne, avant tout, pour les musulmans, un effort spirituel et un acte de foi à travers le jeûne, la prière et le comportement », appelant à « apprendre la jurisprudence du jeûne selon le référent religieux national et à se référer aux muftis expérimentés en matière de Charia et de Fatwa, notamment en ce qui concerne la dispense du jeûne pour les malades, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes ayant des excuses légales ».

La commission a, en outre, rappelé l’importance de « faire montre de haute moralité, en répandant les valeurs de fraternité, de miséricorde, d’entraide et de solidarité », tout en évitant « le gaspillage », sous toutes ses formes.

La Commission ministérielle a, également, relevé la nécessité de « respecter les horaires du jeûne fixés selon le calendrier officiel établi par le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, en coordination avec le Centre de recherche en astronomie astrophysique et géophysique (CRAAG), en particulier les horaires d’as-Sobh (lever du soleil) et du Maghreb (coucher du soleil).

Par ailleurs, la commission a affirmé « la licéité de donner Zakat Al-Fitr en espèces dans l’intérêt des pauvres ». A cette occasion, la Commission de la Fatwa a tenu à saluer l’ouverture de Djamaa El Djazair, après son inauguration par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, exprimant son souhait de voir cette mosquée s’ériger en « phare du savoir, en Qibla de la modération et du juste-milieu et en jalon dans le processus d’édification de l’Algérie nouvelle ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici