Véhicules: Le CPA finance Sovac à hauteur de 6,5 milliards de dinars

0
1302

Le groupe automobile Sovac production a procédé aujourd’hui à la signature d’une convention pour le financement et l’exploitation de son projet d’investissement à Relizane avec la banque Crédit populaire d’Algérie (CPA) d’un montant de 70 millions d’euro. Ainsi, le CPA prend le soin de financer le projet de montage et fabrication de véhicules de tourisme qui sera réalisé en partenariat avec le constructeur automobile allemand Volkswagen dans la wilaya de Relizane. La réalisation du projet en question prendra fin d’ici à 2022, où il atteindra une capacité de production de 100 000 véhicules. Selon Omar Boudiaf, PDG de CPA «le financement qui sera accordé sur une période de 7 ans connaîtra le déblocage d’une première somme de 5 milliards de dinars pour le financement de la première étape qui est de l’ordre de 6,5 milliards de dinars». Le crédit qui sera accordé sur une durée de 7 ans avec un taux d’intérêt de 5,75%, ne touchera pas que l’investissement, mais «prendra en charge le financement de l’exploitation de l’entreprise Sovac afin de lui permettre de supporter les premières charges au lancement», a souligné Boudiaf à cette occasion. Pour Mourad Oulmi, directeur général de Sovac production, le choix du CPA pour ce financement «est un choix stratégique basé sur la qualité de service qu’offre cette banque publique». La preuve est que la banque nous a offert «un package global pour la réalisation de ce projet», a-t-il ajouté. En effet, les deux établissements ont signé aussi une autre convention portant sur le financement bancaire accordé par le CPA à sa clientèle des ménages pour l’acquisition des véhicules neufs qui seront assemblés par Sovac production. «Les clients du CPA bénéficieront à travers cette convention des conditions avantageuses pour l’achat des véhicules de Sovac», a indiqué le PDG du CPA. Le financement d’acquisition des véhicules neufs portera sur une gamme de quatre modèles qui seront assemblés sur le site de Sidi Khettab et commercialisés par les distributeurs agréés. Les clients intéressés devraient justifier d’un revenu stable sur la durée du crédit et d’un apport personnel de 10% au minimum. Selon Boudiaf, le montant de crédit peut atteindre les 90% du prix d’acquisition de véhicule dans la limite de trois millions de dinars. Lancement en 2018 des produits islamiques par le CPA Afin de répondre à une demande sur le marché, le CPA s’apprête à lancer d’ici l’année prochaine des produits bancaires adapté à la finance islamique. En marge de cette cérémonie de signature de convention de financements, le Pdg de CPA a indiqué que «cette décision émane des pouvoirs publics et que toutes la banques publiques sont en train de se préparer». A ce propos, le CPA «est en phase de préparer ses éléments à la lancé probable de produits sans intérêts». Ainsi, la Banque d’Algérie, serait sûrement dans la préparation réglementaire de la mise en service de ses nouveaux produits bancaires longtemps ignoré par le système bancaire algérien.