26.9 C
New York
jeudi, juin 30, 2022
AccueilSportsTanzanie-Algérie, ce soir (17h), à Dar Es Salem: Les Verts à la...

Tanzanie-Algérie, ce soir (17h), à Dar Es Salem: Les Verts à la recherche de leur prestige perdu

L’équipe nationale livrera, cet après-midi au stade Benjamin-Mkapa de Dar Es Salam à partir de 17h (heure algérienne), son deuxième match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2023 face à la Tanzanie.

Après sa victoire, lors du la première rencontre au 5-Juillet contre l’Ouganda (2-0), la bande de Djamel Belmadi est appelée à confirmer pour prendre déjà une option pour la qualification dans une poule a priori à sa portée. Les Verts sont arrivés lundi soir dans la capitale tanzanienne «après un long voyage qui a duré presque huit heures, avec une escale à Djanet», indique la FAF sur son site officiel. La délégation algérienne a élu domicile à l’hôtel Dar Es Salam Serena. Hier, ils ont eu droit à une séance d’entraînement au National Stadium de Dar Es Salam à l’heure du match. Dans la matinée, les camarades de Belaïli ont pu apprécier au cours de leur balade habituelle, la douce température régnant actuellement à Dar Es Salem (28°c), avec un taux d’humidité supportable, toujours selon la même source. Apparemment, les Verts vont évoluer dans de bonnes conditions climatiques. Ce qui n’est pas négligeable dans ce genre d’empoignades. Par ailleurs, la Tanzanie n’est pas un adversaire inconnu pour les Algériens. Même si dans l’historique des confrontations entre les deux équipes, l’Algérie mène largement avec un bilan de 6 victoires, trois nuls et une défaite, les Verts ne se sont imposés qu’une seule fois en Tanzanie. Cela remonte au 4 octobre 1997, à l’occasion d’un match amical. La dernière rencontre entre les deux sélections s’est déroulée lors de la CAN en Egypte, remportée facilement par les poulains de Belmadi sur le score de 3 à 0. Justement le coach national a confié qu’il connaissait assez bien son adversaire.  «Si l’on se réfère au dernier match qu’ils ont joué contre le Niger, il y a quelques jours de cela, il n’y a rien de surprenant. On connaît cette équipe, on a eu à l’affronter en 2019. L’équipe a évolué, mais dans l’ensemble l’ossature est toujours la même», a-t-il déclaré. Il se méfie néanmoins des Tanzaniens, car pour lui il n’y a plus d’équipe facile en Afrique. «On l’a dit et on le répète, il y a une évolution dans le foot africain, le continent progresse sur tous les plans», rappelle-t-il. Il s’attend du coup à une rencontre difficile dans un stade plein à craquer, ce ne sera certainement pas une promenade de santé. Sur le plan de l’effectif, on ne s’attend pas à des grands chamboulements dans l’équipe-type, par rapport à celle qui a disputé le dernier match face à l’Ouganda. L’on retrouvera vraisemblablement le même onze à un ou deux éléments près. Il y a de fortes chances que Zeghba sera reconduit dans les buts, après sa belle prestation de samedi dernier. Le coach national s’appuiera par ailleurs, sur ses joueurs chevronnés comme Mandi, Bensebaïni, Zerrouki, Bennacer, Slimani, Belaïli, alors que Touba devrait également être titularisé dans l’axe de la défense. Son entente et sa complémentarité avec Mandi plaident largement en sa faveur. D’ailleurs, il ne tardera pas à devenir à des éléments incontournables de la défense des Verts. L’essentiel pour l’équipe nationale est de réaliser un résultat positif pour confirmer son retour au-devant de la scène. Une victoire boosterait davantage le groupe en cette période délicate où on n’a pas encore oublié la cruelle élimination des Verts de la Coupe du monde.

Ali Nezlioui 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES