26.9 C
New York
lundi, août 15, 2022
AccueilMondeONU : Armes nucléaires: La 10e Conférence d’examen du TNP se tient...

ONU : Armes nucléaires: La 10e Conférence d’examen du TNP se tient du 1er au 26 août

La 10e Conférence d’examen des parties au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), initialement prévue en janvier dernier mais reportée en raison de la pandémie de Covid-19, a débuté ce lundi pour prendre fin le 26 août, au siège des Nations unies à New York.

Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires est un traité international historique, dont l’objectif est d’empêcher la propagation des armes nucléaires et de la technologie des armements, de promouvoir la coopération aux fins de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire et de favoriser la réalisation de l’objectif du désarmement nucléaire et du désarmement général et complet. Il est entré en vigueur en 1970. Depuis lors, il constitue la pierre angulaire du régime mondial de non-prolifération nucléaire. Il compte 191 Etats parties, c’est-à-dire plus que tout autre accord de désarmement multilatéral. Les Etats parties se réunissent tous les cinq ans pour examiner le respect du document. Chaque fois, les participants s’efforcent de se mettre d’accord sur une déclaration finale relative à l’état de l’application des dispositions du Traité, qui contient aussi des recommandations sur les mesures à prendre pour le consolider. Les parties sont parvenues à un consensus sur une déclaration finale aux conférences d’examen de 1975, 1985, 2000 et 2010, mais n’ont pu s’entendre en 1980, 1990, 1995, 2005 et 2015. Les divergences portaient notamment sur la question de savoir si les Etats dotés d’armes nucléaires avaient correctement satisfait aux engagements énoncés à l’article VI (désarmement nucléaire) et à ceux qu’ils avaient pris à propos des essais nucléaires, du perfectionnement qualitatif des armes nucléaires et des assurances en matière de sécurité qu’ils devaient donner aux autres Etats. Fin juin dernier, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a mis en garde contre le risque de déclenchement d’un «conflit nucléaire», appelant à l’élimination de 13 000 armes nucléaires dans le monde. Guterres, qui s’exprimait dans un message vidéo adressé à la première réunion des Etats parties au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) tenue du 21 au 23 juin à Vienne, avait estimé que «les armes nucléaires nous rappellent fatalement, l’incapacité des Etats à résoudre les différends par le dialogue et la coopération», appelant à l’occasion «à se débarrasser de ces armes destructrices une fois pour toutes». En début janvier dernier, le chef de l’ONU avait salué une déclaration conjointe publiée par cinq Etats dotés de l’arme nucléaire dans laquelle ils s’étaient engagés à prévenir la guerre nucléaire et éviter la course aux armements. Pour la première fois, les dirigeants de la Chine, des Etats-Unis, de la France, du Royaume-Uni et de la Russie, -également membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (communément appelé P5), -avaient publié en prélude à la 10e Conférence d’examen du TNP, une déclaration conjointe sur le fait d’éviter une course aux armements et de ne pas se prendre pour cible, ni aucun autre Etat.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES