Equipe nationale: Petkovic, une liste et des interrogations

0
857

Le sélectionneur national, Vladimir Petkovic, animera cet après-midi, à partir de 14h, une conférence de presse au niveau de la salle des conférences du stade Nelson-Mandela à Baraki.

Une rencontre avec la presse, la deuxième depuis qu’il est à la tête des Verts, très attendue, puisqu’elle intervient deux jours seulement après l’annonce de sa fameuse liste des 31 joueurs appelés à participer au prochain stage de l’équipe nationale. Une liste surprenante très commentée sur les réseaux sociaux et dans la presse. Certains louent le courage et l’audace du nouveau coach national d’avoir convoqué de nouveaux éléments, d’autres se demandent s’il n’a pas pris trop de risque en écartant déjà de nombreux cadres des Verts. Une mue qui s’apparente à une petite révolution chez les Verts.

On pouvait penser que le coach suisse allait prendre son temps avant d’opérer des changements. Finalement, il a préféré prendre d’emblée le taureau par les cornes et bousculer la hiérarchie en apportant du sang neuf à la sélection. C’est à lui de justifier le bien-fondé de sa stratégie et s’il n’a pas mis les pieds dans le plat. Se priver des Riyad Mahrez, Islam Slimani, Sofiane Feghouli, Adam Ounes et Youcef Belaïli pourrait en effet se retourner contre. A moins que ce soit provisoire, dans ce cas, il va falloir qu’il explique pourquoi ils sont absents pour ce stage. Autant de questions qui taraudent les fans de la sélection nationale auxquelles seul Petkovic peut y répondre. Si la défection de ces tauliers peut interpeller, le rappel de quelques éléments, « bannis » par Djamel Belmadi, est bien accueilli par l’opinion sportive en général.

On pense notamment à Yacine Brahimi, Said Benrahma ou encore Amine Gouiri. Il y a par ailleurs une volonté de rajeunir l’effectif des Verts et donner la chance à d’autres joueurs qui ne sont pas très médiatisés ou très connus sur la scène internationale, à l’instar des Bekrar, Hadj Moussa, Guitane et Kendouci.

On peut néanmoins se demander de la présence de ces joueurs au détriment d’autres qui méritent d’avoir également leur chance. Ainsi, on se demande pourquoi  Sayoud a été oublié . Est-ce que le coach le connait ? Ce qui nous emmène à se demander si c’est vraiment lui qui a concocté cette liste. On pense en tout cas qu’il a traçé les grandes lignes et laissé le soin à son adjoint Nabil Neghiz le son de la compléter sachant que ce dernier connaît mieux l’effectif des Verts. Ce qui explique, par exemple, la convocation du défenseur du CSC, Madani, à la grande surprise des suiveurs.

Cela dit, on ne peut pas tenir rigueur au sélectionneur sur sa première liste, alors qu’il vient de débarquer en Algérie. Il a des circonstances atténuantes en attendant qu’il fasse plus amples connaissances avec ses joueurs. Ali Nezlioui 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici