Enseignement supérieur: Encourager les enseignants résidant à l’étranger à développer la recherche scientifique en Algérie

0
155

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a affirmé, ce lundi à Alger, que le ministère aspire à encourager les enseignants et chercheurs algériens résidant à l’étranger à contribuer au développement de la recherche scientifique dans les universités algériennes, en assurant «une formation qualitative» aux chercheurs et étudiants des différents établissements universitaires et de recherche.

Dans son allocution à l’ouverture de l’université d’été de la faculté de médecine de l’Université d’Alger 1 Benyoucef- Benkheda qui durera trois jours, M. Benziane a souligné que «le ministère aspire à encourager les enseignants et chercheurs algériens résidant à l’étranger à contribuer au développement de la recherche scientifique dans les universités algériennes, et ce, en assurant une formation qualitative au profit des chercheurs et étudiants des différents établissements universitaires et de recherche sur les plans cognitif et méthodologique». Cette contribution se répercutera «positivement» sur la qualité des recherches, études et articles publiés sur les plans national et international ce qui améliorera leur «lisibilité et visibilité», a indiqué le ministre, ajoutant que son département ministériel œuvre «à associer les chercheurs algériens établis à l’étranger» à élaborer des programmes de formation pour les nouvelles Ecoles nationales supérieures, à l’instar de l’Ecole nationale supérieure de mathématiques et l’Ecole nationale supérieure de l’intelligence artificielle et prochainement l’Ecole supérieure de la nanotechnologie». M. Benziane a estimé que l’organisation de ce genre d’actions contribuera «à la formation d’une nouvelle génération de jeunes talentueux, innovateurs et créateurs», qui voient en le savoir un moyen de réaliser la renaissance tant escomptée et d’édifier l’économie du savoir basée sur l’intelligence et l’investissement dans la formation, la recherche et la généralisation du numérique, en sus de la promotion de l’intelligence artificielle et la maîtrise de la technologie. Dans une déclaration à la presse en marge de cette rencontre scientifique, le ministre a exprimé la disponibilité des enseignants et chercheurs algériens résidant à l’étranger «à participer à la formation, à accompagner l’élite parmi les étudiants doctorants», affirmant que l’intérêt a été focalisé lors de cette université d’été sur les enseignants inscrits dans les filières de mathématiques, technologie et intelligence artificielle, en attendant l’organisation d’autres universités d’été sur des domaines divers à travers le pays. Par ailleurs, le ministre a affirmé que la prochaine rentrée universitaire 2022-2023 verra l’ouverture d’une école nationale supérieure de la nanotechnologie au pôle universitaire de Sidi Abdallah, en plus des écoles nationales de mathématiques et d’intelligence artificielle ouvertes durant la saison en cours.

Y. D.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here