Conférence internationale des donateurs – Genève: L’UNICEF alerte sur 320 000 enfants rohingyas réfugiés en danger de mort

0
1357

Des conditions de vie inhumaines et les maladies transmises par l’eau menacent la vie de plus de 320 000 enfants Rohingyas réfugiés qui ont fui vers le Sud du Bangladesh depuis la fin du mois d’août, a prévenu le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Dans un rapport publié, ce vendredi, intitulé «Rejetés et désespérés.

Les enfants rohingyas réfugiés face à un avenir précaire», l’UNICEF signale que la plupart des réfugiés vivent dans des camps de fortune surpeuplés et insalubres. Malgré l’intensification de l’aide internationale dirigée par le gouvernement bangladais, il reste impossible de répondre aux besoins les plus élémentaires de nombreux enfants. A l’approche d’une conférence internationale des donateurs qui aura lieu le 23 octobre à Genève, l’UNICEF appelle les donateurs à répondre immédiatement aux demandes du Plan actualisé d’aide humanitaire pour le Bangladesh élaboré par l’Organisation des Nations unies et des organismes humanitaires. Ce plan demande un financement de 434 millions $, dont un financement de 76,1 millions $ pour répondre aux besoins les plus urgents des enfants Rohingyas arrivés récemment, mais aussi de ceux arrivés lors des vagues précé- dentes et des enfants des communautés hôtes vulnérables. Cet appel vise en priorité à fournir de l’eau salubre et des installations d’assainissement, ainsi qu’à améliorer les conditions d’hygiène des enfants rohingyas face à l’inquiétude de possibles épidémies de diarrhées et d’autres maladies transmises par l’eau. La plupart des enfants rohingyas ne sont pas totalement immunisés contre des maladies comme la rougeole. L’UNICEF se mobilise également pour fournir aux enfants rohingyas des services d’apprentissage et de soutien dans des espaces amis des enfants et travaille avec ses partenaires pour traiter le problème de la violence liée au genre.