Chine : Pékin réfute les accusations des Etats-Unis sur les droits de propriété intellectuelle

0
1185

La Chine a déclaré vendredi que son attitude sur le respect et la protection des droits de propriété intellectuelle (DPI) était sérieuse et que ses actions étaient efficaces, qualifiant de mensonges les accusations américaines sur les prétendus vols de DPI par la Chine.

« Ces derniers mois, les Etats-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Chine d’avoir volé des droits de propriété intellectuelle, mais ils n’ont jamais été capables de fournir des preuves solides », a déclaré Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d’un point de presse, en commentant la déclaration du représentant américain au commerce sur la Section 301 publiée le 10 juillet. Mme Hua a noté que la Chine est passée au deuxième rang en tant que source de demandes internationales de brevet déposées via le Traité de coopération en matière de brevets. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) en 2017, le nombre de demandes de brevet d’invention déposées auprès de Bureau national de la propriété intellectuelle de Chine a dépassé 1,3  million, se classant au premier rang mondial pour la septième année consécutive. Ces faits démontrent que la Chine est devenue un pays majeur qui crée indépendamment de la propriété intellectuelle, a déclaré Mme Hua. En même temps, en 2017, les paiements extérieurs de la Chine pour les droits de propriété intellectuelle se sont élevés à 28,6 milliards de dollars, avec un déficit dépassant 20 milliards de dollars, alors que le paiement pour l’utilisation de la propriété intellectuelle américaine a augmenté de 14% en glissement annuel. Ces faits et chiffres infirment les accusations américaines sur les prétendus vols des DPI par la Chine et démontrent que l’attitude de la Chine en matière de respect et de protection des DPI est sérieuse et que ses actions sont efficaces, a indiqué Mme Hua. « L’innovation et la propriété intellectuelle doivent servir le progrès et le bien-être de toute l’humanité, et ne doivent pas devenir un outil permettant aux Etats-Unis de réprimer le développement des autres pays et de maintenir leurs propres intérêts », a-t-elle ajouté.