Audiovisuel: Abdelmadjid Tebboune, décidé à mettre de l’ordre

0
1301

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, est décidé à mettre de l’ordre dans la gestion des affaires du pays. Fini le bricolage et les tergiversations. Vendredi soir, il a annoncé la mise en conformité de l’activité des chaînes de télévision privées avec les lois de la République avant fin 2017 et leur «accréditation en tant que chaînes algériennes selon un cahier des charges «plus précis».

Répondant aux préoccupations soulevées par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors d’une séance plénière consacrée au vote du plan d’action du gouvernement, Tebboune a réitéré que «la liberté d’expression est un acquis démocratique et en réponse à tout ce qui a été dit à ce sujet, le gouvernement œuvrera à son renforcement à travers l’activation et la consolidation des autorités de régulation sur lesquelles je veillerai personnellement, ainsi qu’à l’installation du Conseil d’éthique et de déontologie de la presse». A ce propos, Tebboune a annoncé la «réglementation des chaînes de télévision privées avant la fin de l’année en cours parallèlement au lancement du projet de création d’une chaîne de télévision parlementaire». En réponse à la presse à l’issue de la séance de vote, le Premier ministre a déclaré que le «dossier des chaînes de télévision privées sera définitivement clos avant fin 2017», annonçant «l’accréditation de ces dernières, selon un cahier des charges plus précis, en tant que chaînes algériennes diffusant depuis l’Algérie et non de l’étranger». Le Premier ministre avait souligné mardi dernier lors de la présentation du plan d’action du gouvernement que le gouvernement œuvrera à la «consécration de la liberté de la presse et d’expression ainsi que du droit à une information objective et honnête» à travers «l’installation du Conseil d’éthique et de déontologie de la presse aux côtés de l’Autorité de régulation de la presse écrite et de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel». Outre la réorganisation des moyens publiques d’édition, le Premier ministre a évoqué les conditions d’accréditation des chaînes privées de droit algérien, la mise en place du réseau de diffusion analogique terrestre et la mise en service de stations de diffusion radiophonique (FM) et de réseau radiophonique et télévisuelle par satellite.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here