26.9 C
New York
samedi, octobre 1, 2022
AccueilActualitéAnniversaire: Il y a 22 ans naissait le Haut commissariat à l’amazighité

Anniversaire: Il y a 22 ans naissait le Haut commissariat à l’amazighité

Le Haut commissariat à l’amazighité fête ses 22 années d’existence a rappellé un communiqué parvenu à notre rédaction. «Créé il y a 22 ans, le 27 mai 1995, le HCA poursuit inlassablement dans le cadre de ses missions, une action engagée et réfléchie pour conforter et promouvoir la place naturelle et légitime de l’amazighité dans notre pays, à travers ses dimensions linguistique, culturelle et historique. Malgré des contraintes objectives mais aussi des réticences, cette action multiforme aux plans institutionnel et opérationnel a été menée sans jamais dévier de ce cap». Néanmoins, pour l’instance que dirige Si El Hachemi Assad, «les défis qui restent à relever sont immenses sachant que les engagements éparses et les élans volontaristes, aussi louables soient-ils, ne peuvent plus suffire à l’atteinte des objectifs fixés pour l’essor de tamazight. Donc, ces défis appellent des engagements et la mobilisation de moyens autrement plus conséquents que ceux mis en œuvre jusqu’à présent». Le HCA n’a pas manqué de souligner que «les récentes avancées politiques et constitutionnelles sont indéniablement des acquis majeurs, attendus et salués par l’essentiel des composantes de la nation». «L’officialisation de tamazight instaure de nouvelles conditions favorables à sa prise en charge et à son développement dans toutes les sphères de la société et ce, dans la nécessaire concertation et collaboration entre toutes les institutions et les acteurs concernés», écrit encore le HCA. «Le parachèvement en cours du cadre juridique d’application des dispositions de la Constitution», toujours selon la même instance, va permettre de doter «tamazight des conditions appropriées à sa promotion au plan culturel et l’instauration, au plan linguistique, des approches et outils scientifiques et académiques requis». Pour le HCA, «l’Académie algérienne de la langue amazighe, prévue dans la loi fondamentale du pays, pourra dans la concertation et la complémentarité aux différentes étapes de sa création et de sa mise en phase opérationnelle, compter sur toute l’expérience capitalisée depuis plus de deux décennies par le HCA pour puiser tout élément susceptible de soutenir ses travaux et enrichir in fine la langue, son domaine spécifique». Comme mesure urgente en attendant la mise en place de ces institutions, il est nécessaire de résorber le «déficit en certains moyens indispensables pour la réalisation du plan de charge du HCA se pose avec acuité», lit-on encore dans le même communiqué. A ce propos, «les autorités compétentes, sollicitées pour le renforcement de l’encadrement humain de ses structures, ont lancé les procédures réglementaires y afférentes. Dans l’attente de leur aboutissement diligent, le HCA se reposant sur les personnels disponibles mobilisés à l’extrême, agit pour traduire dans les faits et dans les délais impartis tous les engagements pris», a tenu à le souligner la même source. «En dépit des contraintes rencontrées et de l’immensité du travail restant à accomplir dans tous les domaines, le Haut commissariat à l’amazighité (HCA) demeure résolument optimiste et pleinement engagé pour assurer un avenir florissant à tamazight, patrimoine de tous les algériens. Il ne ménagera aucun effort pour contribuer à l’aboutissement ce projet essentiel pour la nation algérienne», conclut le communiqué du HCA.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES