Agression contre Ghaza: Les médias, un moyen de résistance pour le recouvrement de l’indépendance

0
43

Le conseiller culturel à l’Ambassade de l’Etat de Palestine en Algérie, Achraf Abou Amer et représentant de l’ambassadeur, Fayez Abou Aita a affirmé, dimanche, que les médias, dans toutes leurs composantes, constituaient un moyen de résistance pour le recouvrement de la liberté et de l’indépendance.

M. Abou Amer s’est exprimé lors de la première Conférence nationale organisée par l’entreprise « Media Com » en partenariat avec l’Institut supérieur des sciences (HIS) à Bordj El Kiffan (Alger), sur « La crise de l’éthique du journalisme dans la couverture médiatique de la guerre contre Ghaza », en présence de personnalités nationales et scientifiques, de représentants d’instances et d’institutions et d’étudiants universitaires.Le représentant de l’ambassadeur palestinien a dénoncé le génocide et les crimes abjects perpétrés par l’entité sioniste contre des civils palestiniens à travers le bombardement des écoles, des hôpitaux et des refuges ainsi que l’interdiction de l’acheminement des aides humanitaires au vu et au su de tous. « Les médias, dans toutes leurs composantes, constituent un moyen de résistance en particulier l’image qui, elle, vaut mille mots », a affirmé M. Abou Amer, soulignant que l’occupant recourt, dans ses attaques à Ghaza et en Cisjordanie, « non seulement aux moyens militaires et politiques, mais aussi médiatiques à travers notamment les infox ». A ce propos, le représentant de l’ambassadeur palestinien en Algérie s’est félicité du rôle de l’ensemble des médias algériens « qui œuvrent à dévoiler la vérité de l’agression sioniste contre les Palestiniens en vue de l’émergence d’une opinion publique nationale, arabe et internationale à l’égard de la guerre sioniste ».Il a, en outre, exprimé ses remerciement à l’Algérie, Président, Peuple, et Gouvernement, pour leur positions immuables en soutien au peuple palestinien et à sa cause juste. Intervenant via visioconférence, le correspondant de la télévision algérienne en Palestine, Wissem Abou Zeid a dénoncé les massacres commis par l’occupation sioniste dans la bande de Ghaza, soulignant les défis auxquels sont confrontés les professionnels des médias pour transmettre l’information. Face à la « bataille médiatique », poursuit le même intervenant,  l’occupation sioniste tente de cacher nombre de ses crimes en ciblant les journalistes, qualifiant de « grand défi » la couverture médiatique à Ghaza au vu des bombardements continus. Des journalistes et des académiciens ont également animé la conférence par des interventions ayant porté, entre autres, sur l’éthique et la déontologie des médias, les infox et le rôle de l’intelligence artificielle dans les médias et le rôle des réseaux sociaux dans la couverture de l’agression sioniste contre Ghaza ».

Zineb Ouzariath / Ag