Guelma: Lancement des travaux de réhabilitation de la cité archéologique Thibilis

0
156

Les travaux de la deuxième phase de restauration de la cité archéologique Thibilis, dans la commune de Sellaoua Announa (Guelma), ont été lancés après plusieurs années d’arrêt du projet de réhabilitation de ce site, a indiqué le directeur de la Culture et des Arts, Boudjemaa Benamirouche.

Prévus pour un délai de 6 mois, les travaux de cette seconde phase porte sur la réalisation d’une clôture de protection autour du site de 1500 mètres, l’installation de caméras de surveillance et d’un système d’éclairage à l’énergie solaire, a précisé le même cadre, rappelant que le site de 25 hectares se trouve à 27 km à l’Ouest de Guelma. Les travaux, lancés la semaine passée sur ce site classé patrimoine national depuis 1952 et qui a connu la succession de plusieurs civilisations, interviennent après la mise à jour des données du projet inscrit en 2008 et arrêté en 2010 pour diverses raisons. Cette opération augmentera l’attrait touristique et encouragera les études archéologiques à Thibilis qui représente le plus important site historique de la wilaya qui fut d’abord un centre punique avant d’être rattaché au royaume numide de Massinissa, pour devenir ensuite une cité romaine prospère relevant de Cirta puis une ville byzantine, a relevé le directeur de la Culture.

Le même cadre a évoqué la possibilité d’organiser, au terme de l’opération, des journées nationales ou un Festival à dimension africaine et maghrébine sur ce site pour en faire la promotion et en renforcer l’attrait. De son côté, Sofiane Rahmani, archéologue à l’annexe de Guelma de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés, a relevé que Thibilis fut une agglomération rurale élevée en 264 en cité puis en municipe rattaché à Cirta, et fut notamment évoqué par saint Augustin dans ses écrits. 1250 stèles funéraires et votives, des écritures puniques et romaines furent découvertes lors des fouilles de 1906 et 1909 sur ce site, selon le même spécialiste. Le site renferme des vestiges d’un petit forum, d’une basilique, d’un marché, de deux églises, d’une bibliothèque et des arcs des trois portes, deux maisons des deux familles qui gouvernaient la cité et des voies pavées qui permettent au visiteur de mesurer la prospérité passée de la cité vieille de plus de 2000 ans.