26.9 C
New York
dimanche, octobre 2, 2022
AccueilMondeExplosion en Russie: L’Ukraine nie toute responsabilité après la mort de la...

Explosion en Russie: L’Ukraine nie toute responsabilité après la mort de la fille d’Alexandre Douguine, un proche de Poutine

Samedi 20 août, dans la soirée, la fille d’un idéologue influent au Kremlin a été tuée dans l’explosion de sa voiture. Les séparatistes accusent le régime de Kiev d’être l’instigateur de ce qui semble être un «assassinat». Dans les médias ukrainiens, un conseiller du président ukrainien a nié tout lien avec cette explosion.

Face aux accusations, Kiev se défend. Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 août, l’agence de presse Tass a annoncé la mort de Daria Douguina, fille d’un proche de Vladimir Poutine, dans l’explosion de sa voiture à quelques kilomètres de Moscou. Quelques heures après l’annonce du décès de Daria Douguina, le dirigeant de la République populaire de Donetsk (DNR) – autoproclamée par les séparatistes prorusses dans l’Est de l’Ukraine – Denis Pouchiline avait accusé les forces ukrainiennes d’être derrière l’attaque. «Les terroristes du régime ukrainien ont tenté de liquider Alexandre Douguine, mais ont fait exploser sa fille», a-t-il affirmé sur Telegram.

Moscou évoque «le terrorisme d’État» de Kiev

Pour sa part, Moscou fait preuve d’une prudence toute relative. «Si la piste ukrainienne se confirme (…) et elle doit être vérifiée par les autorités compétentes, il s’agira de la politique du terrorisme d’État mise en place par le régime de Kiev», a réagi sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. Par ailleurs, le comité d’enquête russe, en charge des investigations, estime que selon «des données déjà recueillies», «le crime a été planifié à l’avance et il a été commandité», sans davantage de précisions. Selon des proches de sa famille, c’est bien Alexandre Douguine, 60 ans, qui était visé par l’explosion d’une voiture qui a coûté la vie à sa fille Daria, samedi soir, près de Moscou. Cet intellectuel ultra-nationaliste, parfois décrit comme l’un des inspirateurs de la politique étrangère de Vladimir Poutine, aurait changé de véhicule au dernier moment. Après la mort dans l’explosion de sa voiture de Daria Douguina, fille d’un très proche de Vladimir Poutine, la dirigeant de la République populaire de Donetsk (DNR), autoproclamée par les séparatistes prorusses dans l’Est de l’Ukraine, Denis Pouchiline, a accusé les forces ukrainiennes d’être derrière l’attaque. «Les terroristes du régime ukrainien ont tenté de liquider Alexandre Douguine, mais ont fait exploser sa fille», a affirmé Denis Pouchiline sur Telegram.

Les combats dans la région de Donetsk en Ukraine se poursuivent

 Plusieurs frappes russes ont visé des villes du sud de l’Ukraine, samedi, dont l’une a fait 12 blessés dans la région de Mykolaïv. Dans le même temps, l’état-major de la Flotte russe en mer Noire a été visé par une attaque de drone. Les combats dans la région de Donetsk en Ukraine se poursuivent, alors que l’armée ukrainienne effectue des tentatives d’offensives dans ce territoire largement sous contrôle russe. Les combats se sont poursuivis, samedi, notamment dans les localités de Bakhmout, Zaïtsevé et Kodema. Un bombardement russe dans le sud de l’Ukraine a également fait 12 blessés dans la région de Mykolaïv, selon le parquet ukrainien, tandis qu’une attaque au drone a visé l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol. Le point sur la situation.

Frappe russe non loin d’une centrale nucléaire

Douze Ukrainiens ont été blessés, samedi, dans un bombardement russe à Voznesensk, ville située non loin d’une centrale nucléaire dans le sud du pays, ont indiqué les autorités ukrainiennes, qui accusent Moscou de «terrorisme nucléaire». «Selon des informations préliminaires, douze personnes dont trois enfants ont été blessés. Deux enfants sont dans un état grave» après cette attaque dans la région de Mykolaïv, a indiqué le parquet sur la messagerie Telegram. Plus tôt dans la journée, le gouverneur régional Vitaly Kim a fait état, sur le même réseau, de neuf blessés, dont quatre enfants âgés de trois à 17 ans et se trouvant, selon lui, «tous dans un état grave».

Attaque de drone sur l’état-major de la Flotte russe

Une attaque au drone a visé, samedi, l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol, sans faire de blessés, a indiqué le gouverneur de cette ville de la péninsule annexée de Crimée, Mikhaïl Razvojaïev. «Le drone a été abattu juste au-dessus de l’état-major de la Flotte, il est tombé sur le toit et a pris feu», a-t-il écrit sur Telegram. L’incident «n’a pas fait de graves dégâts», ni de blessés, a-t-il précisé en rejetant la responsabilité de l’attaque sur les forces ukrainiennes. Il s’agit de la deuxième attaque au drone contre l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol en moins d’un mois.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES