Can 2023: Veillée d’armes chez les Verts

0
62

C’est parti pour la CAN 2023 avec le match inaugural ayant opposé, hier soir, le pays organisateur, la Côte d’Ivoire, à la Guinée Equatoriale.L’équipe nationale, pour sa part, a pris ses quartiers à Bouaké depuis quelques jours déjà, en attendant de faire son entrée en lice demain soir (21h), face à l’Angola.

Les Verts se préparent sereinement et dans une ambiance bon enfant à ce rendez-vous important voire crucial. Il est essentiel de bien entamer la compétition pour se mettre sur les bons rails. Le groupe est au complet, personne ne manque à l’appel, même si le coach doit composer son équipe sans son attaquant en forme du moment, Amine Amoura, suspendu pour ce premier match pour cumul de cartons. Tous les autres joueurs sont disponibles, Belmadi aura du coup l’embarras du choix pour choisir son onze.Hier, Feghouli et ses camarades ont eu droit à une journée de récupération avec au programme « une marche à la mi-journée, puis une séance-vidéo et à partir de 16h00 de l’aquagym », indique la FAF sur son site officiel.  La veille, les joueurs ont été soumis à une séance tactique, « divers ateliers étaient au programme avant de passer vers 18h45 à l’autre phase, celle tactique avec des oppositions et une mise en place, dans la continuité de la séance-vidéo de la fin de matinée », ajoute la même source. La concentration est de mise qui va aller crescendo à l’approche du match.Ce dimanche, le coach national animera la conférence de presse d’avant-match à partir de 10h en compagnie du capitaine d’équipe Riyad Mahrez. L’après-midi, à partir de 17h30 (18h30 heure algérienne), sera consacré à la dernière séance d’entraînement, celle des dernières retouches avant le jour j. Belmadi est appelé à choisir son équipe-type pour ce premier match contre l’Angola. Pour les observateurs, il y a encore quelques postes en ballotage. Celui d’avant-centre, entre-autres, qui doit revenir à Slimani ou à Bounedjah. Les deux joueurs sont en concurrence, même si le meilleur buteur de l’équipe nationale a une longueur d’avance eu égard à son vécu en sélection. Mais le fait qu’il manque quelque peu de compétition pourrait jouer en faveur du baroudeur d’Al Sadd.Autre incertitude concernant Belaili qui n’est pas sûr d’être aligné d’entrée. Il se peut que le coach lui préfère Ounas. Mais ce dernier n’a pas une grande expérience dans les joutes africaines contrairement à l’ailier mouloudéen. Des paramètres qu’il faudra prendre en considération. Autre point d’interrogation, Bennacer jouera-t-il d’entrée ? Sa titularisation n’est pas si évidente que ça, surtout si on veut préserver le joueur pour les prochaines échéances qui seront plus déterminantes. On en saura davantage, aujourd’hui, à l’issue de la conférence de presse de Belmadi, mais il ne faut pas s’attendre non plus à ce qu’il nous divulgue son onze. Ce n’est pas dans ses habitudes de dévoiler ses cartes à l’avance. Rappelons enfin que l’équipe nationale évolue dans le groupe « D » en compagnie du Burkina Faso, de la Mauritanie et de l’Angola.

Ali Nezlioui