Nouvel An amazigh: Aït Menguellet subjugue son public à la Coupole

0
79

Le parolier et interprète de la chanson algérienne d’expression kabyle, Lounis Aït Menguellet, a subjugué vendredi soir à Alger ses fans, venus nombreux admirer son riche répertoire musical, revisité lors d’un concert-évènement organisé à l’occasion du Nouvel An amazigh Yennayer.

Accueilli avec des youyous et des applaudissements à la coupole du Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, par un public nombreux, l’artiste a exprimé ses vœux à l’occasion du Nouvel An amazigh, Yennayer 2974.Coiffé de sa casquette noire, silhouette droite, Ait Menguellet, 73 ans, ne passe pas inaperçu, même assis sur une chaise qui, autrefois, lui servait de repose-pied. Accompagné d’un orchestre, dirigé d’une main de maître par son fils, Djaffar, lui-même interprète et musicien (à la flûte et à la guitare), Ait Menguellet a gratifié le public, trois heures durant, d’une vingtaine de chansons puisées dans son répertoire riche de plus 200 titres, dans une ambiance harmonieuse et festive. Au grand bonheur de ses fans, notamment « seniors », venus en force pour revoir « le ciseleur du verbe », Ait Menguellet a puisé dans sa discographie pour faire revivre des souvenirs de scène des années 70 et 80, en rendant des titres phares comme « Arrac Arrac », « sver ay uliw », « telt ayam » (Trois jours de ma vie), Ettes Ettes (Dors, dors) et « Ruh ad qqime? » (Pars, jereste) et « ad ughalen ».« J’ai toujours été un fan inconditionnel de +Da Lounis+ et j’ai toujours la même sensation de joie de le retrouver sur scène, notamment à l’occasion de Yennayer, pour ressusciter des moments fastes de la chanson kabyle et l’ambiance des années 70 et 80 », réagit, non sans émotion, un septuagénaire.Pour ses fans les plus jeunes, Ait Menguellet a rendu des chansons tirées dans ses récents albums comme « Serh iwaman » (Laisses l’eau couler), « Amedyaz » (Poète) et « Agefur (Pluie), un des titres phares de son album « Isefra » (Poème) sorti en 2014.A l’issue du spectacle, Ait Menguellet a déclaré à la presse que le gala était une « grande réussite » grâce à une organisation « parfaite », rehaussée par la présence d’un « public merveilleux » de tous les âges notamment de jeunes, qui a fait le déplacement pour assister à cette « fête ».Interrogé sur son nouvel album, sorti le 12 janvier 2024, l’artiste a indiqué que « Snitra-w » (Ma guitare), est une rétrospective de son long parcours artistique, entamé dans la fin des années 60.« Dans snitra-w, je fais parler mon instrument de musique, la guitare, sur tout ce qu’on a passé durant toute mon parcours artistique », a-t-il conclu. A son actif une vingtaine d’albums, dont « Amjahed », « Ay agu » (La brune), « Tawriqt tacebhant (La page blanche) et « Tuddert nni » (Certaine vie), Ait Menguellet est réputé pour ses textes corsés et élaborés, faisant de lui un des artistes les plus populaires.

Said H