26.9 C
New York
lundi, août 15, 2022
AccueilMondeSommet du G7 en Allemagne: Les conséquences de la guerre de l’Ukraine...

Sommet du G7 en Allemagne: Les conséquences de la guerre de l’Ukraine au menu

Les dirigeants du G7 consacreront une partie de leur prochain sommet à discuter de la façon de mettre fin à la dépendance à l’égard du pétrole et du gaz, en particulier du pétrole russe, en réponse à la crise énergétique européenne, a déclaré samedi le premier ministre canadien. Justin Trudeau avant les réunions prévues.

Aussi le conflit en Ukraine a également réduit les livraisons de céréales russes et ukrainiennes à certains des pays les plus vulnérables du monde. Le premier ministre Trudeau a affirmé que la famine sera également une priorité pour les dirigeants du G7 lors de leur retraite dans les Alpes bavaroises. M. Trudeau est arrivé en Allemagne dimanche après avoir passé quatre jours à la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth à Kigali, au Rwanda. Les retombées de l’invasion de l’Ukraine par la Russie étaient au premier rang des priorités du Canada à la réunion du Commonwealth et devraient dominer les discussions du G7 et le prochain Sommet de l’OTAN à Madrid, en Espagne, mercredi. Le G7 et d’autres pays se sont unis pour imposer des sanctions à la Russie depuis l’invasion de l’Ukraine en février dernier. Ils ont collectivement dépensé des milliards de dollars pour envoyer de l’aide et des armes à l’Ukraine pour se défendre.

Le président russe Vladimir Poutine a riposté en réduisant l’accès à son approvisionnement en gaz naturel à certains pays européens «Comment on y parviendra à court terme, à moyen terme et à long terme, voilà ce dont il sera question au cours des prochains jours, non seulement avec nos collègues du G7, mais aussi avec des dirigeants du monde entier qui se joindront à nous en Allemagne pour s’attaquer à ce problème», a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse à Kigali, au Rwanda, samedi, à la fin de la réunion du Commonwealth. Par exemple, l’Inde n’est pas une nation du G7, mais le chancelier allemand Olaf Scholz a invité le premier ministre du pays, Narendra Modi, à participer aux pourparlers. L’Inde, qui représente un marché croissant pour le pétrole russe, s’est abstenue de voter en mars dernier aux Nations Unies pour condamner l’invasion de l’Ukraine par la Russie.Pour sa part, Justin Trudeau a parlé à M. Scholz de la nécessité d’investir dans les infrastructures pour aider l’Europe à se sevrer du pétrole russe et le Canada peut faire partie de la solution, selon M. Trudeau. Il n’a pas précisé comment le Canada pourrait aider, mais ce sera le sujet de la première session des pourparlers. La réunion portera également sur l’impact de la hausse des prix sur les pays à faible revenu, les besoins financiers de l’Ukraine, la protection des chaînes d’approvisionnement contre les chocs économiques et les menaces géopolitiques, a indiqué le bureau du ministre. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky devrait aussi s’adresser aux dirigeants au cours du sommet de trois jours.

Le sommet du G7  est prévu du 26 au 28 juin 2022 dans l’hôtel de luxe Schloss Elmau, à Krün en Bavière, Allemagne (au même endroit que le sommet de 2015).

Il doit réunir : les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l’Allemagne, l’Italie et le Japon.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES