Réunion de haut niveau algéro-italienne: Le président italien prochainement à Alger

0
1503
Le président italien Sergio Mattarella est attendu prochainement à Alger pour une visite d’Etat à l’invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, et ce à l’occasion de la tenue de la quatrième réunion de haut niveau entre les deux pays.
En effet, dans un  message de félicitations qu’il lui a adressé à l’occasion de la fête nationale de son pays, le président Bouteflika s’est dit convaincu que la prochaine visite en Algérie de M. Mattarella marquera une « nouvelle étape qualitative » dans l’approfondissement du dialogue politique et le renforcement du partenariat économique entre les deux pays.
Le chef de l’Etat a, en outre, exprimé  sa satisfaction quant à la qualité des relations que les deux pays ont toujours entretenues et les « progrès substantiels » que connait la coopération bilatérale, se disant « convaincu » que la prochaine visite en Algérie du chef de l’Etat italien marquera « une nouvelle étape qualitative dans l’approfondissement de notre dialogue politique et le renforcement de notre partenariat économique au bénéfice mutuel de nos deux peuples ».
Il faut rappeler qu’au cours de la troisième réunion de haut niveau qui s’est tenue en 2015 à Rome, les deux pays avaient signé une dizaine d’accords de coopération, mémorandums d’entente, programmes exécutifs et conventions.
Il s’agit notamment d’un accord de coopération dans le domaine de la Jeunesse, un autre dans le domaine de la protection de l’environnement et du développement durable, un protocole exécutif de coopération scientifique et technologique pour les années 2016-2018, un programme exécutif dans les domaines des sports, le mémorandum d’entente de coopération dans le domaine de l’agriculture et le mémorandum d’entente de coopération dans le domaine de la santé animale et la sécurité sanitaire. 
Les deux pays avaient alors convenu  que tout favorise l’Algérie et l’Italie à avoir une relation mutuellement avantageuse, confortée par la proximité géographique, l’ancrage méditerranéen et le destin commun.
Engagés dans une tradition bilatérale de dialogue fructueux en vue d’édifier un partenariat stratégique renforcé au bénéfice de leurs deux peuples, l’Algérie et l’Italie ont affiché leur volonté commune de poursuivre la concertation sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.
La première visite du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, effectuée dans un pays occidental, a été réservée à l’Italie en novembre 1999, pour lui exprimer la reconnaissance de l’Algérie pour son précieux soutien durant la période difficile qu’elle a traversée dans sa lutte contre le terrorisme.
Cette visite se voulait, aussi comme un point de départ d’un processus de consolidation continue de la relation algéro-italienne, couronné par la signature, en janvier 2003 à Alger du Traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération.
Depuis le dernier sommet tenu à Alger, en novembre 2012,  la coopération entre l’Algérie et l’Italie a connu des progrès appréciables et a permis, grâce aux accords qui ont été signés, d’amplifier davantage le partenariat stratégique en lui conférant un agenda substantiel articulé autour d’objectifs prioritaires de développement.
Au plan du dialogue politique, les multiples visites ministérielles ont concerné des secteurs d’importance tels que les Affaires étrangères, l’Agriculture, l’Industrie, la Défense et le Développement économique, ce qui atteste de manière forte de l’excellence » des relations algéro-italiennes et de l’engagement résolu à la poursuivre par le moyens appropriés, décidés d’un commun accord.
D’autre part, la mise en place du comité de suivi, en tant que mécanisme institutionnel permanent de coopération, a permis incontestablement de valoriser favorablement le potentiel de coopération des deux pays.
A ce titre, les deux parties ont opté pour la création de nouveaux axes de coopération appelés à devenir les points d’appui et les segments porteurs pour une relation économiquement dense entre l’Algérie et l’Italie, eu égard à la volonté politique partagée et l’ambition conjuguée des deux gouvernements et qui constitue un facteur d’impulsion décisif pour le raffermissement des relations bilatérales.
C’est ce socle politique, à la consolidation duquel les deux pays œuvrent inlassablement qui permettra à cette relation d’être à la hauteur des promesses de son potentiel de coopération et d’échanges.
Au plan des échanges commerciaux, dont le volume a quadruplé, l’Italie se place désormais parmi les premiers partenaires de l’Algérie.
Dans le domaine industriel, la coopération s’est amplifiée de manière remarquable à travers la présence accrue d’entreprises italiennes en Algérie dans divers secteurs tels que l’Energie, les Ressources en eau, les Travaux publics, les Infrastructures, les Transports et la PME/PMI.
 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here