Projet de développement des zones périphériques de Touggourt: Un taux d’avancement de plus de 50 %

0
496

Le projet de Sonatrach pour le développement des zones périphériques de Touggourt a atteint un taux d’avancement de plus de 50%, prévoyant la réalisation de nombreuses infrastructures pour l’exploitation des gisements pétroliers situés dans ces régions, a indiqué, ce mardi, un communiqué du groupe public.

Le projet est l’une des infrastructures énergétiques visitées, ce lundi, par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, qui s’est rendu dans la wilaya de Touggourt, accompagné d’une délégation comprenant le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi. Le programme de cette visite ministérielle prévoyait l’inspection de l’installation de production primaire «RAMA2», un des projets de développement les plus importants qui vise l’exploitation des gisements voisins, dotée, récemment d’une deuxième chaîne de production. L’installation en question a été réalisée dans le cadre du projet de développement des zones périphériques de Touggourt. A cette occasion, le ministre a écouté un exposé technique sur le projet de développement des zones périphériques, à même d’apporter «un plus en termes de production» pour Sonatrach, avec un taux d’avancement des travaux de 50%, ajoute le communiqué. Le projet est conçu pour la prise en charge de la production actuelle et future du pétrole avec une capacité de 80 000 barils/jour d’huiles et 2,2 millions m3 de gaz, grâce au raccordement de 60 puits et à l’élargissement du réseau de collecte. Le projet de développement des zones périphériques de Touggourt repose sur la réalisation d’un réseau pour le raccordement des gisements voisins aux unités de production primaire «RAMA1» et «RAMA2”« en vue de l’acheminement de leur production par pipelines vers les installations de Hassi Messaoud, où elle est soumise au traitement final. A cet effet, un pipeline pour le transport du pétrole d’une longueur de 106 km a été mis en service provisoire en avril 2022 et un autre pipeline pour le transport du gaz, d’une longueur de 113 km, a été mis en service provisoire en décembre 2023. Le projet enregistre actuellement «une dynamique accélérée», notamment après l’entrée en service de trois unités de compression, ayant permis la récupération et la valorisation d’un million de mètres cubes de gaz associés par jour, qui sont dirigés vers les unités de traitement final de Hassi Messaoud. En outre, Sonatrach a souligné dans son communiqué «l’importance stratégique» accordée à ce projet de développement qui contribue à la récupération de l’ensemble des gaz torchés, conformément à la stratégie de la compagnie visant à réduire l’empreinte carbone de ses activités. «La réalisation du projet de développement des zones périphériques de Touggourt a été confiée aux filiales de Sonatrach, à savoir : la Société algérienne de réalisation de projets industriels (SARPI), l’Entreprise nationale de grands travaux pétroliers (ENGTP) et la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB), dans le cadre de la politique visant à soutenir le contenu local et contribuer à la réduction des coûts des projets».

Kadiro Frih

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici