Le président de la République vient de le réitérer: Ferme volonté politique pour construire un Etat démocratique et social fort

0
153

Lors de sa dernière visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Khenchela, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait réitéré l’existence d’une ferme volonté politique pour construire un Etat démocratique et social fort, par fidélité aux sacrifices des Chouhada et en réponse aux aspirations du peuple algérien.

« Nous construirons un Etat démocratique et social fort qui consacre le principe de la consultation et garantit, au peuple, une répartition équitable des richesses du pays », a assuré le président de la République lors de sa rencontre avec les citoyens et les notables de Khenchela.  Il a rappelé, par la même occasion, les principaux facteurs qui renforcent actuellement l’autorité de l’Etat algérien, à savoir « la cohésion du front interne et l’unité du peuple algérien », ainsi que « le développement continu de l’économie nationale et la force de l’Armée nationale populaire (ANP) », des facteurs, a-t-il dit, qui ont eu un impact positif sur l’efficacité de la diplomatie algérienne et renforcé sa position en faveur des causes justes à leur tête les causes palestinienne et sahraouie, en assumant toutes les conséquences qui en découlent ». Il a indiqué que « la véritable démocratie commence par les Assemblées élues », soulignant à ce propos la nécessité de « procéder à la révision du découpage administratif de façon scientifique et non aléatoire, outre la révision des codes communal et de wilaya afin de conférer de larges prérogatives aux présidents des Assemblées populaires communales et de wilaya, et la révision des capacités financières des communes ». Dans ce cadre, le Président de la République a affirmé qu’il y a une « forte volonté politique pour poursuivre les réformes économiques jusqu’à ce que l’économie algérienne atteigne la première ou la deuxième place en Afrique, et que l’on puisse disposer d’une économie forte garantissant la prospérité des citoyens ».  Il a ajouté que le développement auquel aspire tout un chacun est celui qui « assure l’équité entre l’ensemble des régions du pays, en comptant sur l’investissement national en premier lieu ». Il a révélé que les demandes d’investissement national « sont en hausse continue et dépassent les 7.000 demandes ». Le Président de la République a, par ailleurs, affirmé que « la nouvelle approche économique adoptée dans le domaine de l’investissement définit les rôles de l’Etat en matière de contrôle, d’aide, d’encouragement et de prise en charge de tous les domaines de service », soulignant qu’il existe « des dossiers lourds en attente d’être traités et de grandes réformes à concrétiser, par souci de renforcer l’autorité de l’Etat ». Répondant aux préoccupations et aux propositions des notables et des citoyens de Khenchela, le Président de la République a relevé que le programme complémentaire de développement dont a bénéficié la wilaya était à même d' »éliminer les disparités et de désenclaver cette wilaya ». Le Président de la République s’est engagé à concrétiser la plupart des propositions des habitants de la wilaya, qui, a-t-il dit, « rejoignent les efforts des pouvoirs publics visant à booster le développement dans cette wilaya, à condition que ces projets soient soumis à des études de faisabilité approfondies ». Il s’est, également, engagé, à revoir la tarification de l’électricité et a donné son accord de principe pour la réalisation de barrages dans la région, et la création d’une annexe universitaire pour l’enseignement de la médecine à la prochaine rentrée universitaire. En préconisant une vision réaliste et rationnelle qui préserve l’équilibre macro-financier de l’Etat, le président de la République aura prouvé, une fois de plus, tout l’intérêt qu’il accorde à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens, notamment les couches sociales les plus défavorisées. Le président de la République a maintes fois rappelé les mesures et les dispositions inédites mises en place pour préserver le caractère social de l’Etat, en tête desquelles l’institution de l’allocation chômage et l’augmentation des salaires. Il a affirmé, à ce titre, que l’Etat continue à veiller sur la protection du pouvoir d’achat du citoyen à travers la lutte contre les spéculateurs et les provocateurs de pénuries qui saisissent les occasions pour attenter à la stabilité sociale. Le chef de l’Etat avait donné des instructions fermes au gouvernement en vue d’accorder un intérêt accru à la situation sociale du citoyen et veiller à l’amélioration de son pouvoir d’achat, tout en insistant sur le rôle du gouvernement dans la garantie de la disponibilité et de la stabilité des prix des produits alimentaires. Les dernières mesures prises en faveur de l’amélioration des conditions de vie des citoyens attestent que l’Etat est déterminé à faire de ce volet l’une de ses priorités, comme l’a si bien souligné le président de la République qui a été catégorique en ordonnant au gouvernement d’ouvrer constamment à l’amélioration des moyens de communication avec le citoyen dans tous les domaines et de placer ce point dans les priorités de l’action gouvernementale. Cette nouvelle approche devrait permettre de prendre les décisions idoines et résoudre les problèmes et préoccupations du citoyen. Il s’agit d’une nouvelle orientation consistant à âtre constamment à l’écoute des citoyens et à se pencher, de manière sérieuse et effective, sur leurs doléances, un volet auquel le Président Tebboune a toujours accordé un intérêt particulier et fait une priorité absolue depuis son investiture à la tête de l’Etat. T. Benslimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici