26.9 C
New York
mercredi, septembre 28, 2022
AccueilSportsFAF: Kheireddine Zetchi: « nous avons hérité d’une situation complexe et...

FAF: Kheireddine Zetchi: « nous avons hérité d’une situation complexe et difficile »

«Nous avons hérité d’une situation complexe et difficile. Le mal qui ronge le football national, engendré par un cumul de problèmes des années durant, est profond. Il va falloir être patient avec le nouveau bureau fédéral, et lui donner le temps nécessaire pour y remédier. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas encore pris de mesures, qu’on ne travaille pas. Nous voulons des solutions radicales et durables dans le temps», a d’emblée déclaré le président de la FAF,  au centre technique de Sidi Moussa, à l’occasion de sa première rencontre avec la presse nationale depuis son élection en mars dernier.

Au cours de cette conférence de presse, qui coïncide avec la fin de la saison, M. Kheireddine Zetchi a tenu, on ne sait pour quelle raison d’ailleurs, à revenir sur son élection à la tête de la Fédération, avant de donner les grandes lignes de son plan d’action. «Il n’y a eu aucune injonction de la part des pouvoirs publics à l’occasion de l’AGE du 20 mars, celle ci s’est déroulée dans la transparence et en toute démocratie. Le jeu de coulisses qui a eu lieu est tout à fait légitime, cela se passe ainsi dans toutes les AGE des grandes instances sportives internationales», a-t-il indiqué, en enchaînant «Notre plan d’action comporte plusieurs points. Néanmoins, l’urgence est bien évidement la mise à niveau du football national, il va falloir revenir aux normes, on ne peut plus continuer ainsi. Un travail est à faire au niveau des différentes ligues et du football amateur, en particulier. Aussi, il faut une moralisation du football national, nous allons, par ailleurs, procéder à un renouvellement des ressources humaines au niveau de la FAF et de ses démembrements, cela est nécessaire, il faut apporter du sang nouveau. L’autre point important est la réactivation de la direction nationale de contrôle et de gestion. Celle ci doit accompagner, dans un premier temps, les clubs pour parvenir à établir un équilibre budgétaire. L’autre direction importante de notre chantier demeure la DTN. Avec la création des quatre centres régionaux, nous allons relancer la formation. C’est d’ailleurs avec les 6 milliards de dinars (environ 60 millions d’euros), consacré par l’ancien bureau pour la construction d’un hôtel, que ces centres seront réalisés. D’autre part, nous allons faire le nécessaire pour signer des conventions avec les autres Fédérations africaines de football et introduire des compétence algériennes dans les différentes commissions et structures de la CAF». Pour ce qui est de la sélection nationale, le président de la Fédération algérienne de football, qui a tenu à démentir tout renfort du staff technique, crois toujours en les chances de qualification des Verts pour le mondial 2018. «L’équipe nationale à acquis un standing que nous devons améliorer. Concernant nos chances de qualification pour la coupe du monde en Russie, j’y crois. Nous allons tout faire pour essayer d’aller chercher les 12 points qui restent en jeu dans notre groupe. Malgré la difficulté de la tache, je pense que la sélection nationale dispose des moyens nécessaires pour y parvenir», a déclaré M. Zetchi en confirmant que le match des éliminatoires du CHAN face à la Lybie du 12 août, ainsi que le match retour face à la Zambie de l’EN, prévu le 5 septembre prochain, auront lieu à Constantine. Par ailleurs, revenant sur l’affaire Koussa, le premier responsable de la FAF à déclaré «Il faut savoir que le bureau fédéral dispose d’un droit de regard sur la commission d’Arbitrage dont le président était M. Koussa. La réaction de ce dernier a été jugé inadmissible.Il est tenu, comme tous les autres membres du BF, par une obligation de réserve. Son éviction de la tête de la CA est irrévocable et la bureau fédéral se réserve le droit de soumettre la proposition de sa mise à l’écart du bureau fédéral par l’AG.» Enfin, M. Zetchi a annoncé la participation de la FAF l’assemblée générale extraordinaire de la CAF, prévue du 17 au 21 juillet à Rabat. En marge de cette AGEX, ou il sera question de reformer les statuts de la confédération, un symposium sur le thème du développement du football dans le continent, se tiendra.

« Ni Madoui, ni un autre coach local n’intégreront le staff technique »

Longtemps pressenti pour intégrer le staff technique de la sélection algérienne, Kheireddine Madoui, qui a mené l’ESS au titre de champion d’Algérie, poursuivra finalement l’aventure avec l’Aigle noir. La confirmation nous vient du président du club phare des Hauts-Plateaux, Hassen Hamar, après que le jeune technicien algérien eut laissé planer le doute sur son avenir avec les Sétifiens à l’issue de la finale perdue en coupe d’Algérie face au CRB mercredi dernier. «Madoui a signé un contrat de quatre ans, et il va honorer ses engagements jusqu’au bout», a lancé le patron de l’Entente qui s’est déjà remis de la désillusion de la coupe pour préparer la nouvelle saison. Et comme Madoui a été le seul coach local à avoir intéressé la FAF en vue d’intégrer le staff technique du « Club Algérie », le président de l’instance fédérale, Kheïreddine Zetchi, a décidé tout simplement d’écarter l’idée d’associer un technicien algérien au nouveau sélectionneur national, l’Espagnol, Lucas Alcaraz. Ce n’est pas tout, puisque c’est bel et bien Lucas Alcaraz qui prendra en charge l’équipe nationale des locaux, appelée dès le mois d’août prochain à disputer deux rencontres décisives comptant pour le tour qualificatif pour le CHAN 2018 qui aura lieu au Kenya. Pourtant, Zetchi, et juste après son élection, avait promis de renforcer le staff technique par un coach local, une décision qui ne semble plus être d’actualité, comme l’a confirmé le président de la FAF lui-même au cours de sa conférence de presse d’avant-hier : «D’abord, je n’aime pas trop le terme A’. Il existe une seule équipe nationale, et celle concernée par le CHAN, je préfère l’appeler l’équipe nationale des locaux, car c’est la CAF qui exige que seuls les joueurs évoluant dans les championnats du cru qui ont le droit d’y participer. Pour revenir à la question, je dirais que nous nous contenterons du staff technique actuel composé d’Alcaraz et de ses adjoints ainsi que l’entraîneur des gardiens Aziz Bouras. Il n’y aura donc pas un autre coach recruté y compris un entraîneur local». Reste à savoir si Zetchi a pris la bonne décision, surtout concernant la sélection des joueurs locaux où ces derniers risquent d’avoir des problèmes de communication avec le technicien ibérique.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES