En application des instructions données par le président de la République: Course contre la montre pour recenser et indemniser les victimes des incendies

0
85

Les pouvoirs publics ont opéré, ces derniers jours, une véritable course contre la montre pour recenser et indemniser les familles endommagées, victimes des feux de forêt ayant touché plusieurs wilayas, notamment dans l’Est du pays.

En effet, en application aux instructions données en ce sens par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, les services concernés sont à pied d’œuvre au niveau des zones ravagées par les incendies en vue procéder à une évaluation sur le terrain et permettre aux sinistrés de toucher leur indemnisations dans les plus brefs délais. En déplacement jeudi dernier dans la wilaya d’El Tarf, l’une des plus touchées par les incendies, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, avait assuré que sur instruction du président de la République, l’indemnisation des sinistrés des feux de forêt débutera dès la semaine prochaine. L’indemnisation des agriculteurs touchés par les derniers incendies débutera immédiatement après réception des rapports des commissions de wilaya qui mènent actuellement l’opération de recensement, avait affirmé, pour sa part, depuis Guelma, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni. «Toutes les dispositions organisationnelles nécessaires ont été prises pour l’indemnisation des (agriculteurs) sinistrés des incendies dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions», a déclaré M. Henni à la presse après avoir constaté sur place les dégâts occasionnés par les récents incendies de forêts dans la réserve naturelle de la forêt Beni Salah dans la commune de Bouchegouf, sur les limites administratifs des wilayas de Guelma et d’El Tarf. Le ministre a précisé que l’opération d’indemnisation, en nature, des agriculteurs sinistrés des localités forestières et rurales touchées par les incendies sera effectuée par «la mobilisation de quatre entreprises économiques relevant du secteur spécialisées dans l’élevage, le matériel d’irrigation agricole, l’entreprise régionale de génie rural et l’assurance agricole des équipements». L’indemnisation, a-t-il ajouté, concernera les animaux d’élevage (bovins, ovins et caprins), les volailles, les ruches, ainsi que la restauration des structures et bâtiments d’élevage, le matériel agricole d’irrigation, avant de procéder ultérieurement aux actions de plantation des arbres fruitiers et d’oliviers. Le ministre a suivi sur site un exposé des services des forêts sur les dégâts causés par les incendies des 17 et 18 août courant dans la wilaya de Guelma dont 25 feux enregistrés dans 11 communes ayant occasionné des dégâts à près de 2000 hectares de couvert forestier et à 77 agriculteurs et éleveurs qui ont perdu des arbres fruitiers, des ruches, des bovins, des ovins, des volailles et du matériel agricole.  Il a notamment exhorté, à l’occasion, les divers services et organismes publics impliqués dans la lutte contre les incendies à demeurer vigilant jusqu’à mi-septembre prochain. M. Henni s’est également enquis des dégâts causés par les incendies dans la mechta Ellouz, dans la commune d’Oued Cheham, qui se trouve à la frontière de la wilaya de Guelma avec Souk Ahras, en visitant une exploitation agricole privée où les incendies ont ravagé d’importants vergers d’amandiers et d’oliviers et un hangar d’élevage dont nombre d’animaux ont péri. Le ministre a assuré aux agriculteurs que l’opération d’indemnisation débutera «dans les plus brefs délais possibles», tout en leur assurant que «l’Algérie n’abandonnera pas ses enfants». Il a affirmé l’engagement des services de son département à assurer aux sinistrés des incendies les indemnisations nécessaires qui leur permettront de relancer leurs activités agricoles, ajoutant qu’il est possible de recourir à d’autres mesures d’aide aux sinistrés, dont la fourniture des aliments de bétail pour des périodes suffisantes pour les aider à surmonter ces moments critiques, en plus du lancement, à la mi-octobre, de l’opération de plantation des arbres. Au terme de sa visite, M. Henni a souligné la nécessité d’adopter une nouvelle approche de reboisement forestier par le recours à la plantation sur les aires dévastées de nouvelles espèces à valeur économique et la valorisation de la dimension économique de la gestion et de l’exploitation des forêts. L’Etat a mobilisé, dès les premiers feux de forêt déclarés à travers plusieurs wilayas du pays, tous les moyens matériels et humains nécessaires pour les circonscrire et prendre en charge les sinistrés. Plusieurs services et institutions de l’Etat, à leur tête les unités de la Protection civile et les forces de l’Armée nationale populaire (ANP), ont été réquisitionnés pour venir à bout des feux de forêt et prendre en charge les blessés et les sinistrés. Dans ce cadre, la Direction générale de la Protection civile a mobilisé l’ensemble du dispositif de lutte anti-incendie, à savoir des unités d’intervention, des colonnes mobiles et des hélicoptères du l’unité aérienne pour éteindre les incendies, afin de circonscrire 118 foyers d’incendie ayant ravagé des forêts, des broussailles et du maquis dans 21 wilayas. Des moyens humains et matériels de 1700 agents de la Protection civile et 280 camions anti-incendie ont été dépêchés à El Tarf (50 camions, 700 pompiers et 5 colonnes mobiles), Jijel (40 camions et 200 pompiers), Béjaïa (40 camions et 200 pompiers), Skikda (40 camions et 300 pompiers), Sétif (20 camions et 200 pompiers), Souk Ahras (30 camions, 200 agents de la protection civile et 5 colonnes mobiles), Guelma (20 camions et 100 pompiers), Tizi-Ouzou (20 camions et 100 pompiers) et Tipasa (20 camions et 150 agents de la protection civile). De son côté, le commandement de l’Armée nationale populaire (ANP) a mobilisé des hélicoptères relevant des forces aériennes en vue de participer aux opérations d’extinction des feux déclarés dans les wilayas relevant du territoire de compétence de la 5e région militaire (RM) notamment dans certaines régions inaccessibles en raison de leur nature géographique. Cette mobilisation a constitué un grand renfort pour l’action des détachements de l’ANP sur le terrain en vue de participer à l’extinction des incendies ravageant plusieurs forêts et villages. Selon le Commandement de l’ANP, l’institution militaire, dans le cadre de ses nobles missions humaines, ne ménagera aucun effort afin de mobiliser ses moyens humains et matériels pour l’extinction définitive de ces feux, en dépit des rafales de vent violents ayant empêché l’intervention des hélicoptères.

T. Benslimane

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here