2e édition du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohammed (QSSSL) »: Mme Mouloudji préside le lancement à Alger des présélections

0
75

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji a présidé, dans la soirée de dimanche à lundi au Palais de la culture « Moufdi Zakaria » à Alger, le lancement des présélections du concours national du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohammed (QSSSL) », dans sa 2e édition, organisé par le ministère, en collaboration avec l’Etablissement public de télévision (EPTV).

La soirée des présélections (premier prime) de la 2e édition de ce concours, organisé à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, a été marquée par l’entrée en compétition, dans la poésie Fasih, de 10 candidats de différentes wilayas du pays qui ont présenté une variété de poèmes en éloge au prophète. Les résultats des présélections annoncés par le jury, présidé par l’universitaire Ali Mellahi et composé des membres Mechri Benkhelifa, Lakhdar Fellous, Boulerbah Othmani et Khaled Chahlal, ont abouti à la qualification au 2e tour, dans la poésie Fasih, de cinq poètes, à savoir, Nadhir Tayar de Constantine, Ahmed Boufahta de Jijel, Khalil Abbas de Tébessa, Aicha Djellab d’Oum El Bouaghi et Ghania Sellini de M’sila. A cette occasion, la ministre de la Culture et des Arts a indiqué que le concours du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohammed » (QSSSL) a vu « 10 poètes en lice dans la poésie Fasih et 10 autres poètes dans la poésie Malhoune, sélectionnés sur un total de 150 participants, par un jury composé de grands noms des domaines de la critique littéraire et de la poésie », ajoutant que « l’accession de ces poètes à cette étape se veut une consécration de leur créativité littéraire et leur talent ». « L’organisation de la 2e édition de ce Prix national, qui coïncide avec le mois béni de Ramadhan, vise à faire éclore de jeunes talents en poésie, nombreux sur la scène culturelle algérienne, de même qu’elle incarne l’esprit du mois sacré et son lien avec l’éloge du Prophète qu’Allah le bénisse et le salue». La 2e édition du concours du « meilleur poème en éloge au Prophète Mohamed (QLSSSL) » a été lancée, début février dernier, à l’initiative du ministère de la Culture et des Arts. Elle est ouverte à tous les poètes algériens, dans les catégories Fasih et Malhoune, à condition que le poème soit inédit (écrit pour le concours et jamais publié auparavant).Les poètes en lice s’affronteront en quatre (4) tours pour le grand Prix dans chaque catégorie, « Fasih » (poésie classique)  et Malhoune (poésie dialectale), sachant que la compétition dans la poésie du Malhoune aura lieu lors du prochain tour éliminatoire. Les prix seront remis aux lauréats à la fin du mois de Ramadhan.Lors de la 1ère édition de ce Prix (Ramadhan 2023), Yacine Afrid de Jijel a remporté le premier prix dans la catégorie « Fasih » pour son poème « Madaridj Al-Ishq », tandis que Abdallah Bermaki d’Adrar a décroché le premier prix dans la catégorie Malhoune pour son poème « Tadj Al-Arwah ».

Houda H

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici