Nouvelles découvertes d’hydrocarbures: Sonatrach consolide sa position sur le marché mondial

0
96

Les dernières découvertes de pétrole et de gaz, réalisées par Sonatrach, notamment depuis le début de l’année en cours, consolide la position du groupe sur le marché international en tant que fournisseur sûr et fiable des hydrocarbures, dans un contexte mondial marqué par une forte demande.

Entre 2020 et 2022, pas moins de 35 nouvelles découvertes d’hydrocarbures avaient été enregistrées, dont 34 découvertes en effort propre de Sonatrach. Durant le seul premier trimestre de l’année en cours, Sonatrach a réalisé trois nouvelles découvertes de gisements pétroliers, dont une importante découverte au niveau du périmètre de Touggourt, avec un gisement estimé à hauteur d’un milliard de barils. En partenariat avec l’italien ENI, le groupe Sonatrach a annoncé en mars dernier une autre importante découverte de pétrole dans le périmètre de recherche Zemlet El Arbi, dans le bassin de Berkine. Ces découvertes, dont la dernière en date est celle annoncée hier lundi par Sonatrach, portant sur une importante découverte de gaz à condensat dans le périmètre de Hassi R’mel (Laghouat), confirment le rôle prometteur de l’Algérie sur le marché énergétique mondial.

 Lors de sa visite jeudi dernier à Oran, le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, avait qualifié Sonatrach de «l’un des puissants leviers de la souveraineté nationale». «Sonatrach est le bouclier qui protège l’Algérie après ses forces armées, les militants et les citoyens», avait-il estimé, saluant les efforts du groupe dans la fabrication de produits que l’Algérie importait jusque là, et mettant en avant ses efforts pour son adhésion à «la nouvelle politique de consolidation de la production nationale, parallèlement à la réduction des importations, sauf en cas de nécessité». Pour 2022, Sonatrach table sur des recettes d’exportation de 50 milliards de dollars, contre 35,4 milliards de dollars en 2021. La conjoncture favorable du marché gazier a permis d’augmenter les exportations en 2021 de 54% à travers les gazoducs et de 13% par méthaniers. Le groupe compte augmenter sa production de gaz à plus de 140 milliards de mètres cubes à court terme (contre 130 milliards actuellement), en multipliant les projets d’exploration sur les régions gazières du Sud-Ouest algérien et même dans l’offshore. Un investissement de l’ordre de 8 milliards de dollars/an en moyenne a été mobilisé par le groupe public durant les 3 dernières années, dont plus 70% dans l’exploration-production. Ainsi, d’ici à 2026, Sonatrach compte investir 40 milliards de dollars dans l’exploration, la prospection et la production. Le groupe est arrivé en tête du classement annuel des 500 meilleures entreprises africaines, en 2022, en tant que première entreprise africaine, confirmant ainsi son leadership au niveau du continent. Le rapport mensuel de l’Organisation des pays arabes exportateurs de pétrole (OPAEP), classe également l’Algérie en tête des pays «hautement fiables» en matière d’approvisionnement en gaz de ses clients.

Moussa O. / Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here