26.9 C
New York
jeudi, juin 30, 2022
AccueilSportsLigue 1: Le CRB... et les autres

Ligue 1: Le CRB… et les autres

Le rideau est tombé, ce week-end, sur l’édition 2021-2022 du championnat national de la Ligue 1, même s’il reste deux matchs en retard à disputer (ESS-NAHD et ESS-USMA), qui n’auront toutefois aucune incidence majeure sur le classement général.

Cet exercice ne diffère pas beaucoup de celui l’ayant précédé, d’autant qu’il consacre la même équipe que la saison dernière. Le CRB en est même à son troisième sacre consécutif, ce qui constitue une première dans l’histoire du championnat national. Un titre amplement mérité pour les Belouizdadis qui ont largement dominé la compétition face à des concurrents dont le parcours irrégulier ne leur a pas permis de venir contester la suprématie du Chabab. Les Rouge et Blanc grâce à un effectif riche et stable ont géré leur avance à leur guise, en dépit de quelques sorties ratées notamment à domicile. Mais l’équipe qui a le plus «souffert» chez elle, c’est incontestablement la JSK laquelle a concédé trois de ses cinq défaites de la saison au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou. Cela ne l’a pas empêché d’accaparer la deuxième place grâce notamment à ses grandes performances obtenues en dehors de ses bases. C’est la particularité de la JSK, cette saison. Avec un peu plus de maîtrise chez elle, elle aurait pu venir titiller le CRB et lui disputer le titre. Pour la JS Saoura, les saisons se suivent et se ressemblent. Chaque année, la formation de Béchar joue les premiers rôles, mais elle n’arrive toujours pas à franchir un cap. On ne sait pas si les protégés du truculent président Mohamed Zerouati se satisfassent de la troisième place. Une place contestée jusqu’au bout par les Usmistes dont le retour tonitruant en fin de saison leur permet d’accrocher la quatrième place inespérée, synonyme de qualification à la Coupe de la CAF. C’est presque un miracle pour une équipe qui a connu beaucoup de difficultés au cours de l’année. Mais la joie des Usmistes a été ternie par la perte cruelle de leur espoir, Billel Benhamouda, victime d’un grave accident de la route. Un joueur qui a grandement contribué au renouveau des Rouge et Noir. Il va malheureusement beaucoup manquer à son équipe. Espérons que ses coéquipiers ne soient pas trop affectés par sa disparition. Il faut dire que le décès tragique de Benhamouda a plongé tous les acteurs du ballon rond dans la tristesse. C’est une saison sombre pour le football algérien, surtout avec l’élimination de l’équipe nationale de la Coupe du monde. Elle l’est également pour les quatre formations rétrogradées en deuxième division, à savoir le WAT, le RCR, le NAHD et l’OM. Il n’y a pas eu beaucoup de suspense dans la lutte pour le maintien, ces équipes ayant décroché rapidement, faute de moyens pour pouvoir lutter pour leur survie. Une saison également décevante pour le MCA qui a longtemps fait illusion avant de reculer inexorablement au classement. L’ESS pour sa part, a été victime de son instabilité au niveau de l’administration et de son manque de moyens financiers. Elle peut néanmoins se targuer d’avoir atteint le stade des demi-finales de la Ligue des champions. Enfin, il faut souligner que le championnat a été disputé pratiquement dans l’indifférence, à cause du prolongement de l’interdiction d’accès au stade au public, notamment à Alger. La compétition a été également lésée par une programmation «fourre-tout». Si on voulait dévaloriser le championnat, on n’aurait pas pu faire mieux.

Ali Nezlioui   

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES