26.9 C
New York
jeudi, juin 30, 2022
AccueilMondeGuerre en ukraine: Le Président Emmanuel Macron à Kiev : «Volodymyr Zelensky,...

Guerre en ukraine: Le Président Emmanuel Macron à Kiev : «Volodymyr Zelensky, peut compter sur nous»

Accompagné de plusieurs homologues européens, Emmanuel Macron, a réaffirmé le soutien de la France et de l’Europe à l’Ukraine. Avant leur rencontre avec Volodymyr Zelensky, les dirigeants européens s’étaient rendus dans les ruines d’Irpin, en banlieue de Kiev.

Pour l’ancienne Première ministre ukrainienne, Ioulia Timochenko, la visite à Kiev d’Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi était «un moment historique pour l’Ukraine». «Il y avait un message clé pour renforcer notre unité avec l’Europe», explique-t-elle sur LCI ce vendredi. Le chef d’état-major des armées britanniques a estimé que la Russie a «déjà perdu sur le plan stratégique» sa guerre en Ukraine. L’amiral Tony Radakin a justifié ses propos : «Le Président Poutine a utilisé 25% de la puissance de son armée pour engranger des gains territoriaux minuscules.» «Toute affirmation comme quoi il s’agit d’un succès pour la Russie n’a aucun sens», a-t-il asséné. Selon lui, elle «ne prendra jamais le contrôle de l’Ukraine». Près de quatre mois après le début de l’invasion russe, l’armée de Vladimir Poutine «est bientôt à court d’hommes et bientôt à court de missiles sophistiqués», a affirmé le haut militaire britannique.

L’Ukraine en route vers l’UE ? Ce vendredi, la Commission européenne doit se prononcer sur l’octroi à l’Ukraine du statut de candidat à l’UE, mais tout feu vert sera assorti de conditions et devra être validé à l’unanimité par les Vingt-Sept avant l’ouverture de longues négociations en vue de son adhésion. Jamais un avis n’aura été rendu en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie depuis plus de trois mois et qui s’inscrit dans le soutien apporté par les Européens à l’Ukraine face à Moscou.

Coupures de gaz ? : Draghi accuse gazprom de «mensonges» Le chef du gouvernement italien Mario Draghi a accusé, jeudi à Kiev, gazprom de «mensonges», après que le géant russe a livré, jeudi, à l’italien eni seulement 65% des quantités de gaz en évoquant des problèmes techniques. «L’une des explications est que la maintenance (…) nécessite des pièces de rechange», a déclaré M. Draghi lors d’une conférence de presse. «Nous, l’Allemagne et d’autres (pays), pensons que ce sont des mensonges».

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES