BNA: Près de 13 000 crédits d’une valeur avoisinant 1600 mds de dinars octroyés en 2022

0
135

La Banque nationale d’Algérie (BNA) a octroyé à sa clientèle près de 13 000 crédits en 2022 d’une valeur avoisinant 1600 mds de dinars,  dédiés majoritairement au financement des projets d’investissement, a-t-on appris auprès de cette banque publique.

Selon les données de la BNA, le nombre de dossiers de crédit traités en 2022 a atteint les 12 590 dossiers contre 11 058 dossiers en 2021, soit une hausse de 13.85%.  La valeur des crédits octroyés est de l’ordre de 1589,2 mds DA en 2022 contre 1442 mds DA l’année précédente (+10.22%). La BNA, dont le chiffre d’affaires pour l’exercice écoulé a dépassé 160 mds DA, a contribué à l’appui de dizaines de grandes, petites et moyennes sociétés pour leur permettre de réaliser leur projets d’investissement, financer les circuits d’exploitation, accompagner les petits projets et les personnes. Les dossiers sont traités en 30 jours et 15 jours pour le traitement des demandes de crédits. Le secteur de l’industrie manufacturière vient en tête des secteurs ayant bénéficié des crédits BNA en 2022 avec un total de 590.2 mds DA, suivi du secteur du bâtiment avec plus de 262 mds DA, santé et activités sociales (près de 244 mds), production et distribution de gaz et d’électricité (près de 196 mds) et l’industrie minière (163.5 mds). Le montant des crédits accordés pour le secteur de la Pêche et de l’Aquaculture s’élève à 34,76 Mds DA, les transports (34,66 Mds DA), l’hôtellerie et la restauration (22,22 Mds DA), les services ménagers (16,33 Mds DA, le commerce, la réparation automobile et les articles ménagers (13,11 Mds DA), les activités financières (6,1 Mds DA), l’immobilier, la location et les services commerciaux (6 Mds DA), et l’agriculture, la chasse et la foresterie (près de 607 millions DA).

Près d’un million d’opérations dans le cadre du e-commerce

Dans le cadre des efforts pour la réalisation de l’inclusion financière, la banque a poursuivi les opérations de numérisation de ses procédures pour faciliter l’accès à ses services et répondre aux besoins de ses clients. Les transferts financiers effectués l’an dernier dans le cadre du e-commerce ont atteint 958 087 opérations contre 509 407 opérations en 2021, soit une hausse de 88%. S’agissant de la valeur financière de ces opérations, elle s’élève à 3,52 Mds DA, contre 1,4 Mds DA en 2021, soit une hausse de 149% et ce, grâce à l’augmentation du nombre de e-commerçants clients de la banque de 20 e-commerçants en 2021 à 35 e-commerçants l’an dernier. Le nombre des espaces numériques de la BNA est passé de 19 en 2021 à 31 en 2022, en attendant la création de 5 nouveaux espaces numériques en 2023. Concernant les opérations réalisées à travers les distributeurs et les guichets automatiques, elles ont atteint 5 801 339 opérations en 2022, d’une valeur financière de près de 90 Mds DA, en hausse de 41%. L’année dernière, la banque a installé neuf   nouveaux Distributeurs automatiques de billets (DAB), portant à 169 le nombre total d’appareils, qui s’ajoutent à 100 Guichets automatiques bancaires (GAB). Durant cette période, 64,3 milliards de dinars ont été retirés sur les distributeurs de la banque, soit une hausse de 13%, rendue possible grâce à l’émission, par la banque, de 116 031 nouvelles cartes de paiement, portant à 539 658 le nombre total de cartes en circulation. L’année 2022 a également été marquée pour la BNA par le développement de l’activité de la finance islamique à travers l’ouverture de cinq nouvelles agences dédiées exclusivement à cette activité, portant à six le nombre total d’agences de ce type, avec le lancement de nouveaux produits islamiques et l’augmentation du nombre de guichets dédiés à la finance islamique (65 guichets). Le portefeuille des comptes clients de la finance islamique est passé de 14 875 comptes en 2021 à 31 057 comptes en 2022 (+109%), ce qui a contribué à l’augmentation du montant des dépôts sur ces comptes qui a atteint 20,7 milliards de dinars (+130%). Selon les données de la banque, le nombre de dossiers de la finance islamique traités l’année dernière a atteint 2467 dossiers (+220%), avec 3,65 milliards de dinars de financements dans ce cadre (+163% par rapport à 2021).

R. E.