Ramadhan: Un régime alimentaire sain pour alléger la pression sur le corps et faciliter la digestion

0
144

Le diététicien et spécialiste du diabète, Karim Messous, a recommandé de suivre un régime alimentaire sain et de prendre des repas sans graisses  et sucreries en vue d’éviter la pression sur le corps et faciliter la digestion, notamment en ce mois béni du Ramadhan.

Le même spécialiste a fait observer que la société algérienne change souvent ses comportements alimentaires et exagère dans la prise de repas très caloriques, dépassant celles dont le corps a besoin et sont souvent coûteuses économiquement et sans valeur nutritionnelle, en raison de contenu élevé en sucreries et en graisses, outre le fait qu’ils soient mauvais pour la santé. M. Messous a, en outre, expliqué que le corps du jeûneur a souvent envie de prendre différentes nourritures, ce qui requiert de la personne de maîtriser ces envies et d’organiser ses repas, de manière rationnelle, et sans excès en vue d’éviter la pression sur le corps d’une part, et de faciliter la digestion, d’autre part. Il a également recommandé d’atténuer la faim, lors de la rupture du jeûne, en se contentant de prendre une ou trois dattes et en évitant les boissons industriels riches en colorants alimentaires et en sucreries, tout en les remplaçant par des fruits naturels qui sont bénéfiques. S’agissant du plat principal, le spécialiste préconise une soupe accompagnée de «bourak», idéalement avec une farce aux légumes à l’instar des épinards, étant une source d’énergie parfaitement saine, en évitant une farce riche en fromages et en viandes hachées, un poids sur l’appareil digestif puisqu’ils représentent une source de mauvais gras avec des effets délétères sur la santé. Il a également mis en garde contre la surconsommation d’eau, au moment de la rupture du jeûne, il faut donc se contenter d’une petite quantité afin de faciliter l’opération de digestion, d’éviter de couper la faim et permettre au corps d’absorber facilement cette quantité. Par ailleurs, le spécialiste a appelé à organiser et répartir les repas entre le S’hour et l’Iftar en vue de laisser le temps nécessaire au corps pour la digestion, mettant l’accent sur l’importance du S’hour qui protège le corps d’une éventuelle déshydratation tout au long de la journée et atténue la sensation de faim. A ce propos, il conseille de manger et diversifier sa consommation en légumes, étant riches en vitamines et en sels minéraux, outre leurs propriétés antioxydantes et la facilité de leur digestion. Dans ce cadre, il a insisté sur l’importance de ne pas surconsommer les repas riches en sucres et en gras qui pourraient engendrer des nausées lors du jeûne, voire une hyperglycémie et une hypertension, en sus d’une prise de poids.

Yasmine D. /Ag.