Oualid présente à Londres les efforts de l’Algérie pour renforcer l’écosystème des start-up et appuyer l’investissement étranger

0
92

Le ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El-Mahdi Oualid, a présenté à Londres (Royaume-Uni), les efforts de l’Algérie pour renforcer l’écosystème des start-up, mettant en avant les différentes politiques gouvernementales d’appui à l’investissement étranger, indique un communiqué du ministère.

Dans une allocution prononcée lors de sa participation à la 21ème édition de la Conférence MENA de la London Business School (LBS), le ministre a mis en avant les efforts de l’Algérie en vue de diversifier son économie, à travers les différentes politiques gouvernementales visant à réaliser une économie fondée sur la connaissance, à renforcer l’écosystème des start-up et à promouvoir l’innovation au niveau continental, ajoute la même source. Dans ce cadre, M. Oualid a évoqué « la nouvelle vision adoptée par l’Algérie, qui repose essentiellement sur les compétences algériennes pour diversifier son économie, développer le savoir-faire et encourager l’innovation et la technologie, notamme nt chez les jeunes innovateurs », selon la même source. Cela n’est possible qu’à travers « la mise en place de cadres juridiques flexibles, de nouveaux moyens de financement tels que l’ASF (Algerien Start-up Fund), en plus de l’ensemble des incitations à l’innovation, la recherche et le développement, ainsi que l’investissement dans les start-up ». M. Oualid a également affirmé que « l’Algérie est plus ouverte aujourd’hui aux investissements étrangers », grâce à la nouvelle loi sur l’investissement, outre les efforts déployés pour réaliser l’intégration économique dans le continent africain, notamment à travers des projets de routes et de dorsale à fibre optique transsahariennes et l’adhésion à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). A cette occasion, ajoute le communiqué, le ministre a mis en exergue les capacités de l’Algérie, qui occupe aujourd’hui la 3ème place au niveau continental en termes de produit intérieur brut (PIB), ainsi que pour son taux de croissance, qui est parmi les plus élevés dans la région MENA, tiré par la hausse notable des taux de croissance hors hydrocarbures, à la faveur des réformes visant la diversification de l’économie. En marge de sa participation à cette conférence, le ministre de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entrepri ses a eu une série de rencontres avec des ministres et des responsables qui participent à cet évènement, selon le ministère. Il a également pris part à une conférence sur « l’économie de la connaissance et les start-up en Algérie », organisée par l’ambassade de l’Algérie à Londres, en compagnie d’une délégation ministérielle, lors de laquelle un exposé sur l’écosystème des start-up en Algérie a été présenté, en vue de promouvoir les opportunités d’investissement. Durant cette rencontre, une séance-débat sur les opportunités et les perspectives de l’investissement en Algérie a été organisée, avec la participation de l’envoyé spécial du Premier ministre britannique chargé de la promotion du partenariat économique avec l’Algérie, Lord Richard Risby, la Présidente du conseil d’Affaires algéro-britannique (ABBS), Mme Olga Maitland, ainsi que des porteurs de projets innovants algériens résidant au Royaume-Uni, et des investisseurs et chefs d’entreprises britanniques, selon le communiqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici