Palestine: Raids de l’aviation sioniste contre la bande de Ghaza

0
154

Les avions de combat de l’occupation sioniste ont mené une série de raids, mardi soir, sur plusieurs sites dans différentes zones de la bande de Ghaza, leur causant des destructions et des dégâts matériels au niveau des propriétés palestiniennes, dont des maisons, a rapporté l’agence de presse palestinienne Wafa.

Selon Wafa, l’aviation sioniste a tiré au moins cinq missiles sur un site au nord-ouest de la ville de Ghaza, le détruisant et y mettant le feu, causant de graves dommages aux maisons voisines. Les avions d’occupation ont également bombardé un site à l’ouest de la ville de Khan Younes dans le sud de la bande de Ghaza, provoquant sa destruction et les biens des citoyens voisins. Les avions de guerre d’occupation survolent les différents espaces aériens de la bande de Ghaza à basse altitude, selon l’agence Wafa.

Un mort et 5 blessés dans des raids sionistes sur Ghaza

Des frappes nocturnes sionistes sur la bande de Ghaza ont fait un mort et cinq blessés, avant une trêve entrée en vigueur à l’aube et devant mettre fin à 24h de violences sionistes, ont rapporté des sources palestiniennes. Cette nouvelle flambée de violences survient après le décès de Khader Adnane, un responsable de l’organisation Jihad islamique qui était en grève de la faim depuis près de trois mois dans une prison de l’occupant sioniste. «Nous sommes parvenus à établir une accalmie et les deux parties y ont répondu à partir de ce (mercredi) matin», a également déclaré une source de sécurité égyptienne. Le Qatar et l’ONU, autres médiateurs traditionnels entre les Palestiniens et les occupants, sont également intervenus pour établir un retour au calme, à partir de 04h00 (01h00 GMT), ont déclaré des sources du mouvement de lutte palestinien Hamas. D’après des témoins à Ghaza, plusieurs roquettes ont été tirées vers le sol sioniste. «Nous soulignons, comme nous l’avons dit à tous les médiateurs qui sont intervenus, la nécessité de remettre le corps du martyr Khader Adnane à sa famille», a pour sa part dit le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, dans un communiqué. Originaire de Cisjordanie occupée, Khader Adnane avait entamé une nouvelle grève de la faim dès le début de son incarcération le 5 février et est devenu, mardi, le premier détenu palestinien à y succomber, à l’âge de 45 ans, d’après le Club des prisonniers palestiniens.