Médéa: Formation de chefs de groupes de lutte contre les feux de forêt

0
124

Un cycle de formation de chefs de groupes de lutte contre les incendies de forêt a été lancée ce lundi à l’unité d’intervention de la protection civile de Aïn-Dheb (Médéa) au profit d’officiers issus des wilayas du Centre du pays.

Initié par la direction générale de la Protection civile (DGPC), ce cycle de formation s’étalera jusqu’au 16 mai courant et s’inscrit dans le cadre de la préparation de la campagne de lutte contre les incendies de forêt et feux de récoltes, a fait savoir le lieutenant Karim Benfahsi, chargé de la cellule de communication de la protection civile de Médéa. Une vingtaine d’officiers, issus de différentes unités d’intervention du Centre du pays, participent à ce cycle de formation de chefs de groupes feux de forêts de niveau 3 (FDF3) qui vise à «évaluer, d’abord, l’aptitude de ces officiers à gérer un sinistre, leur niveau de connaissances sur la conduite des opérations d’intervention lors d’un feu de forêt pour, ensuite, les initier aux méthodes et aux techniques adaptées à ce genre de situation», a expliqué l’officier-formateur, le commandant Kamel Hamdi. La formation de chef de groupe feux de forêt (FDF3) tend, selon cet officier, à «améliorer les compétences des officiers en charge de cette mission afin qu’ils puissent garantir la bonne conduite des tâches dont ils devront s’acquitter». Le développement des compétences nécessaires à l’exercice des différentes activités de chef de groupe feux de forêts permet de préparer le responsable du groupe à commander une intervention sur un feu de forêt ou plusieurs foyers d’incendie à la fois, et d’assurer ses fonctions au sein de la chaîne de commandement, que ce soit en matière de communication, de gestion des moyens et des effectifs sous sa charge et de déroulement des opérations sur le terrain, a encore précisé l’officier-formateur. Outre le volet théorique, les chefs de groupes feux de forêt participeront, à la faveur de ce cycle de formation, à des exercices et manœuvres de simulation d’un incendie de forêt pour «évaluer le niveau de chaque officier et tester ses compétences dans des situations proches du réel».