Saïda: Les restaurants « Rahma », un modèle de solidarité et d’entraide durant le mois de Ramdhan

0
274

L’ouverture des restaurants « Rahma » à Saida, en ce mois sacré de Ramadhan, constitue un exemple de l’entraide et de solidarité, des valeurs qui sont toujours en vigeure dans cette région.

Ces établissements destinés à assurer la restauration des voyageurs de passage, les sans domicile fixe (SDF) et les couches vulnérables de la société, qui ont vu le jour à l’initiative de bienfaiteurs et d’acteurs du mouvement associatif local, sont autant de signe de l’élan de générosité des habitants de la localité et de leur attachement aux valeurs religieuses rappelées en ce mois de jeûne, de piété, de charité et de frugalité. En effet, dans ces espaces où l’on offre des repas chauds à consommer sur place ou à emporter, il est observé depuis le début du mois sacré, un afflux notable de personnes de ces catégories de la société, notamment au niveau du chef-lieu de wilaya, a-t-on constaté. Ces restaurants, ouverts généralement le long des principales artères des villes et des villages, constituant aussi des lieux de convivialité, sont encadrés par des jeunes bénévoles, hommes et femmes prêts à f aire preuve, un mois durant, de dévouement et d’assiduité pour offrir des repas chauds à leurs concitoyens, avec un sentiment du devoir accompli. De nombreux bénévoles offrent leurs services pour aider dans la gestion et l’entretien de ces restaurants. Certains sont considérés par leurs paires comme des chevronnés, pour avoir été parmi les premiers à participer à ce genre d’activités citoyennes. Parmi ces bénévoles, il y a des cuisiniers, démarcheurs, « éplucheurs » de pomme de terre et autres légumes, comme il y a ceux qui se rendent utiles en s’occupant de l’installation des tables et chaises, et ou encore ceux qui s’acquittent de la tâche de livrer à domicile des repas aux personnes alités ou dans l’incapacité physique de se déplacer aux restaurants, qui commencent à accueillir leurs hôtes quelques minutes seulement avant la rupture du jeûne. Selon les données recueillies auprès de la Direction de l’action sociale et de la solidarité, 21 restaurants de solidarité sont ouverts depuis le premier jour du mois de Ramadhan à travers les six daïras de cette wilaya des Hauts-plateaux de l’Ouest algérien, à l’initiative de bienfaiteurs et du mouvement associatif. Le Comité de wilaya du Croissant-rouge algérien (CRA) gère, quant à lui, 4 établissements situés dans les communes d’Ain Lahdjar, Saïda et Youb où sont servis quotidiennement pas moins de 800 repas chauds, a déclaré à l’APS le président du comité, Hadj Amar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici