UNESCO: Un symposium met l’accent sur le dialogue interculturel et l’apprentissage mutuel entre les civilisations

0
121

Un symposium international sur le concept d’échanges interculturels et d’apprentissage mutuel entre les civilisations s’est tenu lundi à Paris, capitale française.  

Ce symposium, organisé au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), a porté sur la dimension historique des échanges culturels le long des routes de la soie, ainsi que du dialogue interculturel et de l’apprentissage mutuel dans le monde contemporain.   « Face aux nombreux risques et défis du monde d’aujourd’hui, il est nécessaire de puiser dans la sagesse des classiques et d’allier l’héritage et l’innovation pour promouvoir le développement et le progrès. Il est primordial d’accroître la compréhension mutuelle à travers les échanges et la coopération », a déclaré Zhang Jianchun, chef adjoint du Département de l’information du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).   Dans son discours, Qu Xing, directeur général adjoint de l’UNESCO, a souligné qu’aucune véritable communauté internationale ne serait possible sans compréhension, connaissance et confiance mutuelles. Il a appelé toutes les parties à construire la confiance.   Doudou Diène, ancien directeur de la Division du dialogue interculturel de l’UNESCO, a déclaré que l’organisme onusien promouvait activement les échanges culturels et l’apprentissage mutuel avec de nombreux programmes, y compris le programme « Routes de la Soie, Routes de Dialogue » lancé en 1988. Lors de deux panels du symposium, des experts se sont penchés sur les manières dont les échanges d’idées, de religions, d’art et de valeurs ont constamment contribué à l’enrichissement de toutes les civilisations, en discutant des principaux défis auxquels sont confrontés les échanges interculturels et le dialogue entre les civilisations dans un monde globalisé, urbanisé et numérique.   Environ 200 personnes ont participé au symposium, co-organisé par le Bureau d’information du Conseil des Affaires d’Etat de la Chine, l’UNESCO et la Commission nationale chinoise pour l’UNESCO.

R.C

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici