Equipe nationale: Les Verts qui ont la cote…

0
422

La saison footballistique tire à sa fin, le temps pour certains joueurs de penser à leur avenir immédiat. De nombreux Verts seront ainsi sur le marché cet été, car ils espèrent rebondir plus haut. A commencer par la nouvelle coqueluche de l’équipe nationale, Yassine Benzia, « ressuscité » en sélection et dont la présence en Azerbaïdjan, la saison prochaine, n’est pas garantie. Toutefois, l’attaquant algérien ne veut pas se précipiter, malgré les plusieurs offres reçues, ces dernières semaines.

« J’ai reçu plusieurs offres importantes récemment. Je suis heureux ici en Azerbaïdjan. Je ne veux pas précipiter les événements concernant mon avenir. Il est trop tôt pour parler de mon départ ou de mon maintien. Je remercie l’entraîneur de Qarabag pour le grand soutien qu’il me donne. Il a également joué un rôle important dans mes bonnes performances », a-t-il confié au média Fanat.            Il lui reste néanmoins une année de contrat avec son club actuel, mais si d’aventure Benzia décide de partir, on ne pense pas que ses dirigeants vont le retenir, surtout s’ils obtiennent un bon prix pour leur joueur phare. A 30 ans, Benzia a encore quelques années devant lui pour briller au plus haut niveau ou du moins dans un championnat plus huppé. Après avoir connu des années difficiles, peut-être que cette chance ne reviendra pas. C’est pour cette raison, qu’il devrait la saisir d’autant qu’il a l’ambition et le désir de briller et de montrer ce dont il est. L’histoire de Benzia avec le football n’est pas finie, comme celle avec l’équipe nationale. Elle s’inscrit peut-être loin de l’Azerbaïdjan, mais c’est lui qui décide. Il a son destin en mains, après avoir prouvé à nouveau son talent.

Autre joueur ayant une revanche à prendre sur le sort, Youcef Atal dont l’intermède à Adana Demirspor devrait prendre fin dans les semaines à venir. La latéral de poche des Verts, sera libre de tout engagement cet été. Il pourra ainsi signer dans le club de son choix. D’après les dernières informations plusieurs équipes s’intéressent à lui, mais la rumeur la plus insistance l’annonce du côté de Leeds, surtout si le club retrouve la Premier League la saison prochaine. Sinon Atal pourrait aussi atterrir en Italie, ou en Allemagne, voire rester en Turquie, mais en optant pour un club plus prestigieux, comme le Besiktas. On n’en est pas encore là, mais une chose est sûre, Atal devrait bientôt changer d’équipe.

Ayant la cote sur le vieux Continent, Amine Amoura pourrait également profiter du mercato estival pour viser plus haut.  L’Union Saint-Gilloise, son club actuel, a fixé son prix de départ à 20 millions de dollars., ce qui ne va sans doute pas dissuader les prétendants. A commencer par West Ham qui s’intéresse fortement au lutin algérien dont les statistiques cette saison sont remarquables. Amoura devrait trouver preneur au vu de son immense potentiel. C’est le cas également de Rayan Aît Nouri, auteur d’une saison aboutie avec

Wolverhampton, au point de taper dans l’œil des recruteurs de Man City. La direction des Champions d’Europe en titre est séduite par le profil du défenseur algérien de 22 ans et de ses qualités offensives. C’est une option sérieuse pour eux, mais d’autres cadors anglais pourraient aussi entrer en scène cet été. Une chose est sûre, Aît Nouri ne manque pas de prétendants actuellement. L’occasion pour lui de franchir un cap en cas de concrétisation de son transfert.

Comme quoi, la valeur marchande des joueurs de l’équipe nationale ne cesse d’augmenter, surtout si on lui ajoute celle d’Ismaël Bennacer dont l’avenir au Milan AC s’inscrit en pointillé.

Ali Nezlioui       

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici