Palestine: Des bombardements sionistes meurtriers ciblent la bande de Ghaza

0
81

Des bombardements sionistes meurtriers ont ciblé dimanche la bande de Ghaza, notamment la ville de Rafah, au lendemain d’un appel des médiateurs internationaux à conclure un cessez-le-feu.

Malgré les protestations de la communauté internationale, l’armée sioniste poursuit son offensive à Rafah, dans le sud du territoire palestinien, lancée le 7 mai.L’offensive sioniste a fait au moins 60 martyrs en 24 heures dans le territoire assiégé, selon le ministère palestinien de la Santé.Dimanche, des témoins cité par l’agence de presse palestinienne WAFA, ont indiqué avoir vu des véhicules militaires sionistes dans l’ouest et le centre de Rafah. Ils ont signalé des explosions, des combats, des tirs continus avec des drones et des hélicoptères Apache.Le Croissant-Rouge palestinien a dit recevoir des appels à l’aide de civils mais ajouté que les bombardements rendaient « très difficile » l’accès à Rafah.Environ un million de Palestiniens, selon l’ONU, ont déjà fui la ville face à la progression des troupes sionistes.   Dans le nord du territoire, trois Palestiniens sont tombés en martyrs, dont un enfant, dans un bombardement sur la ville de Ghaza, selon une source hospitalière. Dans le centre, les secteurs de Deir al-Balah, Bureij et Nousseirat ont été visés par des frappes.L’agression sioniste qui a débuté le 7 octobre, a fait jusqu’à présent 36.439 morts, selon l’agence WAFA citant des données du ministère de la Santé.   Dans le territoire frappé par une catastrophe humanitaire majeure, le point de passage de Rafah avec l’Egypte, crucial pour l’acheminement de l’aide internationale, est fermé depuis que l’armée sioniste en a pris le contrôle le 7 mai du côté palestinien. Selon les organisations humanitaires, l’aide qui entre dans la bande de Ghaza est insuffisante et n’atteint pas les personnes qui en ont le plus besoin.Selon le service de presse du Hamas, au moins 32 personnes, dont de nombreux enfants, sont mortes de malnutrition dans la bande de Ghaza depuis le début de l’agression sioniste »Les enfants meurent de faim », a averti samedi la porte-parole de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Harris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici