Manger ces fruits après 70 ans serait bénéfique selon une étude

0
96

Si vous ou vos proches avez tendance à vous sentir moins stables et vaillants avec l’âge, les résultats de cette étude pourraient vous convaincre.

En vieillissant, le syndrome de fragilité devient de plus en plus préoccupant. Cependant, une étude publiée en avril 2023 par des chercheurs américains de l’Institut de recherche sur le vieillissement Hinda et Arthur Marcus à Boston indique que cette fragilité pourrait être réduite par la consommation de certains fruits.  Menée sur 12 ans, l’étude a analysé les effets de certains fruits sur la santé de 1701 personnes ne présentant pas de symptômes de fragilité osseuse au début de l’étude.

 Une réduction de 20% des risques de fragilité

L’étude a démontré que les aliments riches en flavonols – des composés du groupe des flavonoïdes – ont un impact mesurable sur le syndrome de fragilité. Les résultats soulignent particulièrement l’importance de la quercétine, un pigment végétal présent dans les raisins, les pommes et les épinards. Selon les auteurs de l’étude, « chaque apport supérieur de 10 mg de flavonols par jour réduit les risques de fragilité de 20% ». Cela correspond à la consommation d’une pomme par jour. Ce résultat renforce l’adage anglais « an apple a day keeps the doctor away » (ou « une pomme par jour éloigne le médecin » en français). Cet effet est particulièrement significatif avec l’âge, car les chercheurs estiment que la prévalence de la fragilité augmente autour de 70 ans.

Importance de l’alimentation et de l’activité physique

Outre une alimentation riche en flavonols, il est essentiel de maintenir une activité physique régulière et de lutter contre la sédentarité pour prévenir la fragilité liée à l’âge.

Neila M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici