Littérature: Le Prix international de la fiction arabe à un Palestinien détenu dans les prisons sionistes

0
103

Un romancier palestinien détenu dans les prisons sionistes depuis 2004 a remporté dimanche le Prix international de la fiction arabe (IPAF), une des récompenses littéraires les plus prestigieuses du monde arabe.

Basim Khandaqji, 41 ans, a remporté le prix pour son roman «Masque, la couleur du ciel» qui raconte l’histoire de Nour, un archéologue vivant dans un camp de réfugiés à Ramallah en Cisjordanie occupée par l’entité sioniste. En l’absence de l’auteur, le prix a été remis à la propriétaire de la maison d’édition basée au Liban, lors d’une cérémonie à Abou Dhabi. Selon le président du jury de cette année, Nabil Suleiman, le roman «dissèque une réalité complexe et amère de fragmentation familiale, de déplacement, de génocide et de racisme».Le lauréat reçoit 50.000 dollars et un financement sera mis à disposition par l’IPAF pour la traduction anglaise de son roman.La cérémonie de remise de l’IPAF a coïncidé cette année avec l’agression génocidaire perpétrée par l’entité sioniste dans la bande de Ghaza, qui a fait plus de 112 000 victimes entre martyrs et blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d’une famine et des destructions massives, selon les données palestiniennes et onusiennes.

M. Toumi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici