L’examen du BEM à Travers l’Algérie: Les épreuves se déroulent dans de bonnes conditions dans les wilayas du centre

0
191

Les épreuves de l’examen du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) lancées lundi et qui se poursuivront jusqu’au 5 du mois courant, se déroulent à travers les wilayas du Centre dans de bonnes conditions organisationnelles.

Les walis qui ont donné, chacun dans sa wilaya, le coup d’envoi des épreuves qui concernent des dizaines de milliers de candidats, ont affirmé que toutes les conditions ont été réunies afin de permettre aux candidats de passer l’examen du BEM dans les meilleures conditions possibles. C’est le cas à Médéa, où un total de 18.359 candidats, parmi lesquels 127 candidats libres et 107 détenus, sont concernés par les épreuves programmées dans 78 centres d’examen.Dans cette wilaya, pas moins de 386 autobus sont mobilisés pour les candidats et les encadreurs (enseignants et personnel administratif). Sur ce nombre, 290 autobus sont réservés au transport des élèves qui vont passer leurs épreuves loin de leurs lieux de résidence, alors que 96 autres sont affectés au transport des encadreurs. En outre, 74 cantines scolaires seront ouvertes durant ces épreuves au profit aussi bien des candidats que du personnel d’encadrement. A Bejaia, 15.941 élèves dont 444 candidats libres et 132 détenus, passent les épreuves du BEM encadrées par 3.650 fonctionnaires, et qui se déroulent dans 68 centres dotés de tous les moyens nécessaires.

Les candidats auront droit à un repas chaud dans les cantines scolaires.

Un même menu riche et équilibré sera préparé à travers toutes les cantines. En outre, 81 bus sont mobilisés pour le transport des élèves qui en ont besoin, vers les centres d’examen. A Tipasa, près de 15.400 candidats, dont 8.340 filles, ont rejoint les 49 centres ouverts à travers la wilaya, où tous les moyens, y compris le repas chaud et le transport pour les élèves habitants loin des centres d’examen, sont réunis pour le déroulement des épreuves dans de bonnes conditions. A Ain Defla, 17.812 candidats passent les épreuves du BEM dans 61 centres d’examen répartis à travers la wilaya, et où toutes les conditions sont réunies pour le bon déroulement des épreuves. Dans la wilaya de Tizi-Ouzou, 18.091 élèves, dont 272 candidats libres et 26 autres aux besoins spécifiques, passent les épreuves dans 68 centres d’examens dont un est réservé aux candidats des établissements de santé. Ils sont tous encadrés par plus de 3.000 fonctionnaires. A Boumerdes, pas moins de 21.932 élèves, dont 11.937 filles, sont concernés par cet examen de fin du cycle moyen encadré par près de 3.900 fonctionnaires. Sur ce nombre de candidats, 2.045 ont choisi de passer l’épreuve de Tamazight (qui est facultative). On dénombre aussi parmi eux 15 élèves aux besoins spécifiques, 246 candidats libres et 389 issus des établissements scolaires privés. Dans la wilaya de Blida, le nombre des examinés est de 28.849 élèves dont 300 candidats libres. On y dénombre aussi 50 détenus. Les candidats sont répartis sur 84 centres et encadrés par 8.301 encadreurs.

A Chlef, 24.000 élèves, dont 405 candidats libres repartis sur 83 centres d’examen sont concernés par le BEM. Un dispositif sanitaire composé de 200 éléments et doté d’ambulances a été mis en place dans les centres d’examen sis dans des communes ne disposant pas d’unités de la protection civile.

Le  coup d’envoi dans de bonnes conditions  d’organisation à l’Est du pays

Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) ont démarré, lundi dans les wilayas de l’Est du pays, dans de bonnes conditions d’organisation marquées par la mise en place des moyens humains et matériels requis pour cet examen.Dans la wilaya d’El Tarf, où le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed a donné le coup d’envoi officiel des épreuves du BEM (session de juin 2024), ils étaient 9.206 candidats, dont 46 libres, à se présenter aux centres d’examen sous la surveillance de 2.289 enseignants. À Constantine, le wali, Abdelkhalek Sayouda, qui a présidé le démarrage des épreuves au lycée Abderrezak Bouhara, dans la commune d’El Khroub, a souligné que tous les moyens matériels et humains ont été mobilisés pour assurer le déroulement des épreuves dans de bonnes conditions d’organisation. À Batna, où les autorités de la wilaya ont supervisé le lancement de l’examen au lycée Mohamed-Laïd Al Khalifa du chef-lieu de wilaya, le nombre des candidats inscrits a atteint les 27.748 élèves, garçons et filles, dont 664 candidats libres. La cellule d’information et de communication de la direction du secteur a indiqué que toutes les ressources matérielles et humaines ont été mobilisées pour la réussite de cet examen, y compris des équipements adaptés aux candidats aux besoins spécifiques (13 non-voyants et 10 handicapés moteurs).A Guelma, 11.293 candidats sont inscrits à cet examen qui se déroule dans de bonnes conditions d’organisation. Le wali, Mme Houria Aggoun, a indiqué, en marge du lancement officiel des épreuves au centre d’examen du lycée Abdallah Boualnaya, dans la commune de Bendjerrah, que le nombre total des candidats est réparti entre 5.940 filles et 5.353 garçons.Elle a fait part de la présence de 3 élèves non-voyants et de 146 candidats libres des deux sexes à travers 47 centres d’examen. La responsable de l’exécutif local a également souligné la mise en place d’un service de restauration pour l’ensemble des candidats, ainsi que de moyens de transport pour la prise en charge des élèves résidant loin des centres d’examen. A M’sila, 23.607 candidats, dont 257 libres, sont inscrits à cet examen dont les épreuves se dérouleront dans 80 centres, selon le directeur de l’Education nationale, Amar Tibani qui a présidé le lancement officiel des épreuves au lycée Zeghba-Derradji du chef-lieu de wilaya.A Khenchela, le wali, Youcef Mahiout, accompagné du directeur de l’Education nationale, Bachir Bouderbala, a supervisé le début des examens depuis le CEM Menasria Abderrahmane dans la commune de Tamza.Le directeur de l’Education nationale de cette wilaya a indiqué, à l’occasion, que le nombre de candidats inscrits a atteint 9.149 élèves dont 229 candidats libres et 104 détenus des établissements pénitentiaires des communes de d’Ensigha, de Babar et de Kaïs.Au total, ce sont 2.177 surveillants, dont 37 observateurs, qui ont été déployés dans 39 centres d’examen vers lesquels 478 candidats ont été transportés et nourris.A Souk Ahras, les autorités de la wilaya ont présidé le lancement des épreuves depuis le CEM Badji-Mokhtar, au centre de Souk Ahras.Selon le directeur de l’Education nationale, Ahmed Djouimaâ, 8.907 élèves, dont 60 candidats libres, 15 détenus et 10 aux besoins spécifiques, sont inscrits au BEM dont les épreuves se dérouleront jusqu’au 5 juin à travers 41 centres d’examen, dont un centre pour les candidats libres.Dans la wilaya de Sétif, le coup d’envoi des épreuves du BEM a été donné au CEM Bencherrad-Rekah, à la cité El Hidhab, sous la supervision des autorités locales. Au total, 34.049 candidats, garçons et filles, passent cet examen dans 120 centres d’examen.A Ouled Djellal, le wali, Abderrahmane Dehimi, et le directeur de l’Education nationale, Mokhtar Ouamer, ont supervisé le lancement des épreuves au CEM Colonel-Chabani, au chef-lieu de wilaya.Dans cette wilaya, 4.554 candidats, dont 133 libres, 5 détenus et 3 élèves aux besoins spécifiques passent les épreuves du BEM à travers 18 centres d’examen où les autorités locales ont veillé à ce que les salles d’examen soient climatisées. Dans la wilaya de Skikda, 19.469 candidats, dont 3 élèves handicapés, affrontent les épreuves dans 71 centres d’examen encadrés par 4.727 surveillants. A Mila, le nombre de candidats atteint les 17.337 élèves, dont 199 candidats libres, 57 détenus des établissements pénitentiaires et 16 candidats aux besoins spécifiques, à travers 64 centres d’examen, tandis qu’à Tébessa, 16.092 élèves passent les épreuves à travers 62 centres d’examen.Dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, 16.181 candidats ont été enregistrés à travers 57 centres d’examen, dont un centre dédié aux candidats aux besoins spécifiques. Les conditions d’organisation nécessaires ont été mises en place et tous les moyens mobilisés dans le reste des wilayas de l’Est du pays où les épreuves du BEM se déroulent dans une ambiance studieuse.

147.000 candidats passent les examens avec une organisation optimale dans l’Ouest du pays

Près de 147.000 candidats et candidates passent les examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) (session de juin 2024), depuis hier  dans l’Ouest du pays, avec une organisation optimale.A Oran, les autorités de la wilaya ont présidé la cérémonie du lancement de ces épreuves et l’ouverture des questions de la langue arabe au niveau du CEM « Moudjahid Ouachem Mehadji Mustapha » à Hai Fellaoucene, au chef-lieu de wilaya.La direction de l’Education nationale a recensé 33.661 candidats pour ces examens, dont 554 candidats libres, outre 169 pensionnaires des établissements pénitentiaires et 34 personnes aux besoins spécifiques, a ajouté le directeur de l’Education nationale, Abdelkader Oubelaid. Les candidats sont répartis sur 114 centres d’examen, dont un centre de l’établissement pénitentiaire de Misserghine et l’Etablissement hospitalier « Emir Abdelkader » au quartier de Bouâmama (Hassi) au profit des patients atteints de cancer, avec un total de 18 candidats, ainsi que l’Etablissement hospitalier spécialisé en Pédiatrie « Boukhroufa Abdelkader », tandis que plus de 8.000 encadreurs supervisent l’examen.A Tissemsilt, 6.981 candidats scolarisés et 31 candidats libres ont été dénombrés, répartis sur 35 centres d’examens, alors que 3.160 encadreurs ont été mobilisés pour superviser ces examensA Tlemcen, la Direction de l’Education nationale a recensé 24.331 candidats, dont 14 candidats aux besoins spécifiques et 236 issus d’établissements de rééducation, avec 87 centres d’examens et 6.404 encadreurs chargés de veiller au bon déroulement de ces épreuves.A Mascara, 18.677 candidats passent les épreuves du BEM, dont 233 candidats libres, répartis sur 70 centres, selon la direction locale de l’Education nationale. À Mostaganem, plus de 14.700 candidats, dont 187 candidats libres, passent cet examen de trois jours à travers 49 centres d’examens et à Sidi Bel Abbes 14.575 candidats ont été dénombrés, dont 303 libres et 16 personnes aux besoins spécifiques, répartis dans 71 centres d’examens, avec 3.053 encadreurs mobilisés. À Tiaret, la direction locale de l’Education nationale a recensé 21.492 candidats, dont 21.124 scolarisés, alors que les autres candidats ont été répartis entre l’Ecole des cadets de la nation, les pensionnaires de l’Etablissement de rééducation et les inscrits dans le cadre de l’enseignement à distance, répartis à travers 87 centres d’examens, avec la mobilisation d’environ 5.154 encadreurs .Concernant la wilaya de Relizane, 15.596 candidats et candidates passent l’examen du BEM, dont 15.386 scolarisés, 110 candidats libres et 100 détenus des établissements pénitentiaires. L’examen se déroule dans 66 centres d’examen, tandis que 4.032 superviseurs veillent à son bon déroulement.

Bonnes conditions et  organisation de premier ordre  dans les wilayas du sud du pays

 Les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session juin 2024, lancées lundi matin, se déroulent dans de bonnes conditions d’organisation à travers les centres d’examen des wilayas du Sud du pays. Lancées par les autorités locales en présence de partenaires sociaux du secteur de l’Education nationale, ces épreuves concernent plus de 52.000 candidats, des deux sexes, dont des personnes aux besoins spécifiques et des pensionnaires des établissements pénitentiaires. Les candidats sont répartis sur plus de 215 centres d’examen encadrés par plus de 15.080 surveillants mobilisés à travers les wilayas d’Ouargla, Timimoun, Djanet, El-Menéa, Tindouf, Touggourt, El-Meghaïer, Béchar, Ghardaïa, Tamanrasset, In-Salah, Laghouat, El-Oued, et Adrar. Diverses commodités ont été mises en place pour offrir de bonnes conditions aux candidats, notamment les moyens de climatisation en plus de la mobilisation du corps médical, des centres de restauration, des moyens de transport pour les candidats issus des zones enclavées, en sus de l’encadrement sécuritaire, en présence des services de la Protection civile. Et par souci de réunir les conditions nécessaires au bon déroulement des examens, organisés en période des grandes chaleurs dans les wilayas du Sud du pays, l’on relève également la mobilisation des transformateurs électriques supplémentaires et des équipes techniques d’intervention de l’entreprise de distribution de l’électricité et du gaz (Sonelgaz), pour assurer l’alimentation électrique régulière des centres d’examen. Dans la wilaya d’Ouargla, où le coup d’envoi des épreuves a été donné par les autorités locales depuis le centre d’examen ouvert au lycée Abdelmajid Boumada au chef-lieu de wilaya, 9.637 candidats, se sont rendus aux 38 centres d’examen, sachant qu’un centre de correction a été retenu au niveau du lycée « Colonel Si Cherif Ali Mellah », selon les données fournies par la direction locale de l’Education nationale. Un total de 3.808 candidats, dont 41 libres, se sont présentés aux 18 centres d’examen mobilisés à travers la wilaya de Tamanrasset pour subir leurs épreuves. Dans la wilaya de Tindouf, pas moins de 1.405 candidats, dont 60 libres, répartis sur huit (8) centres, se sont présentés aux épreuves du BEM, a affirmé le directeur de l’Education nationale, Djamel Sennani.A El-Menéa, 2.000 candidats dont 195 composent à titre libre étaient au rendez-vous au niveau des sept (7) centres mobilisés et encadrés par 623 surveillants, dans les communes d’El-Menéa, Hassi El-Gara et de Hassi Lefhal.Notons à ce titre qu’un centre de correction vient d’être retenu, pour la première fois, dans la wilaya d’El-Menéa au niveau du CEM « Chahid Allan Brahim », chef lieu de la wilaya. Au total, 518 candidats de la wilaya de Djanet ont été au rendez-vous des épreuves du BEM au niveau des quatre (4) centres d’examen ouverts pour la circonstance, dont deux (2) centres à Djanet et les deux (2) autres dans la commune de Bordj El-Houas, supervisés par 228 encadreurs. Un plan de transport a été mis en place au profit des candidats en sus de la mobilisation de 32 surveillants et de quatre (4) centres de réserve, ont indiqué les responsables locaux de l’Education nationale. Dans la wilaya de Touggourt, 7.979 candidats, dont 96 libres, 39 candidats de l’établissement pénitentiaire, se sont présentés aux 33 centres d’examen du BEM, en sus d’un centre de collecte des copies et d’un autre de correction. A Timimoun, 3.894 candidats, dont 35 composent à titre libre, encadrés par 860 personnes, s’étaient présentés aux 16 centres d’examen, dont deux nouveaux centres au chef lieu de la wilaya et un autre dans la commune de Deldoul pour épargner aux candidats de ces régions les déplacements, a indiqué le directeur de l’Education nationale, Fayçal Remadniya.Dans la wilaya de Béchar, pas moins de 6.830 candidats, dont 161 libres, et sept (7) autres de nationalités étrangères, composent au niveau de 29 centres d’examen, encadrés de 1.932 personnes, dont 29 psychopédagogues. L’on relève également que 9.765 candidats, dont 52 libres, et d’autres des écoles privées, et de l’enseignement à distance, se sont présentés au niveau des 35 centres d’examen mobilisés dans la wilaya de Ghardaïa. La wilaya d’El-Meghaïer recense pour ces épreuves un total de 4.129 candidats, dont 27 libres, répartis sur 22 centres d’examen, encadrés par 1.170 personnes, a indiqué le directeur de l’Education nationale, Nasreddine Atallah.Dans la wilaya d’In Salah, 1.500 candidats dont 7 candidats libres composent au niveau de 8 centres d’examen, supervisés par 600 encadreurs.

Synthèses H.M- R.R / Ag

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici