Iran-Israël: la riposte militaire israélienne contre le centre de l’Iran est limitée, « aucun dégât majeur »

0
94
Iranians celebrate following Iran's missiles and drones attack on Israel, on April 15 2024, at Palestine square in central Tehran. Iran launched the attack on April 14, its first ever to directly target Israeli territory, in retaliation for a deadly air strike widely blamed on Israel that destroyed Tehran's consular building in Syria's capital early this month. (Photo by ATTA KENARE / AFP)

Alors que des responsables américains font état d’une attaque israélienne en représailles aux tirs contre Israël le week-end dernier, l’agence internationale de l’énergie atomique indique qu’Il n’y a «aucun dégât» sur les sites nucléaires. 

Plusieurs explosions ont été entendues dans la nuit du vendredi 19 avril dans la région d’Ispahan, vers 5 heure du matin dans le centre de l’Iran. Deux officiels américains ont confirmé à des médias qu’Israël a bien frappé l’Iran ce vendredi en représailles au lancement le 14 avril de plus de 300 drones et missiles contre son territoire.- L’Iran a activé tôt vendredi sa défense aérienne dans plusieurs provinces. Les vols commerciaux ont dévié leur route afin d’éviter le pays.- La Maison-Blanche n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat tandis qu’un porte-parole de permanence au Pentagone a répondu n’avoir «rien à dire pour le moment».- Dans des réactions encore prudentes, plusieurs pays et organisations internationales ont appelé à la retenue.- L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a appelé dans un message sur X «chacun à une extrême retenue», signalant qu’«aucun dégât» sur des sites nucléaires n’avait été constaté.Depuis l’attaque iranienne de samedi, la communauté internationale pressait Israël de mener une réponse modérée pour ne pas provoquer un embrasement régional. Israël a répliqué tôt, vendredi 19 avril, à l’attaque de drones et de missiles, lancée le 13 avril par l’Iran contre son territoire. Téhéran s’employait cependant à minimiser l’ampleur de cette réponse, dont la nature et les modalités demeuraient incertaines, au matin. Des explosions ont été rapportées près de la ville d’Ispahan(centre), qui abrite plusieurs sites militaires, y compris nucléaires et balistique. Le 14 avril, des tirs de missiles avaient été filmés de ces lieux, qui étaient Les agences iraniennes ont cité le commandant de l’armée à Ispahan, Siavosh Mihandoust, selon qui le bruit d’explosion, entendu par les habitants, venait de la défense aérienne. « Nous n’avons subi aucun dommage, et aucun incident n’a eu lieu », a-t-il soutenu. Dès l’aube, la télévision officielle iranienne a dépêché ses journalistes dans le centre-ville d’Ispahan, afin de démontrer que le calme régnait et que la vie quotidienne poursuivait son cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici