Instagram va aider les parents à envoyer les adolescents au lit

0
28

 

Certains adolescents passent beaucoup (trop) de temps sur Instagram, notamment avant de dormir.

Afin de tenter de limiter leur temps d’écran, le réseau social va désormais envoyer des messages nocturnes pour les encourager à quitter l’application. Et il sera impossible de désactiver leur affichage. Les réseaux sociaux sont régulièrement pointés du doigt pour leurs effets délétères sur la santé mentale des adolescents. Alors qu’une plainte plane sur Instagram et Facebook, accusés de provoquer des dépressions et des insomnies, Meta vient d’annoncer une nouvelle mesure visant à lutter contre le temps d’écran trop prolongé de ses jeunes utilisateurs. Le soir venu, ils sont nombreux à scroller l’application à la recherche d’un Short ou d’un Réel divertissant. Une activité qui a tendance à s’éterniser, poussant les adolescents à se coucher tard alors qu’ils ont école le lendemain. Sur le long terme, le manque de sommeil peut avoir des conséquences néfastes sur la capacité d’apprentissage des jeunes et leur concentration. Pour éviter d’en arriver là, Meta s’efforce de déployer de nouvelles fonctionnalités visant à limiter le temps d’écran. Dernièrement, l’entreprise a mis à jour sa page consacrée à la gestion du temps passé sur ses applications. Une nouvelle stratégie est notamment déployée depuis peu. “Le sommeil est important, en particulier pour les jeunes”, lâche Meta en préambule. Dorénavant, des messages seront envoyés aux adolescents qui passent plus de dix minutes sur Instagram la nuit. L’alerte surgira notamment quand ils regarderont des Reels ou quand ils enverront des messages privés. Elle rappellera aux adolescents qu’il est tard et les incitera à fermer l’application. Voici à quoi ressemblera cette alerte : TechCrunh est parvenu à glaner des informations plus détaillées sur cette nouvelle fonctionnalité. Les alertes seront envoyées à partir de 22 heures. Et il sera impossible de désactiver leur affichage dans les paramètres de l’application. En revanche, les jeunes utilisateurs pourront tout à fait les ignorer et continuer à utiliser Instagram. Le réseau social espère toutefois que les messages d’alerte répétés les inciteront à poser leur smartphone pour enfin tomber dans les bras de Morphée. Depuis plusieurs années, la plateforme de Meta tente de limiter le temps d’écran de ses jeunes utilisateurs. Instagram encourage ainsi déjà les adolescents à faire des pauses quand ils utilisent le réseau social trop frénétiquement.