Infrastructures de base: Les efforts consentis ont permis au pays de réaliser une «percée»

0
193

 Le ministre des Travaux publics et des Infrastructures de base, Lakhdar Rakhroukh a affirmé, jeudi à Alger, que les efforts consentis dans les infrastructures avaient permis au pays de réaliser «une percée», mettant l’accent sur l’impératif d’adopter un plan d’action «prometteur» pour relever les défis futurs.

 Auditionne par la commission de l’habitat, d’équipement, de l’hydraulique et de l’aménagement urbain de l’APN sur la stratégie, les programmes et les réalisations du secteur, le ministre a précisé que «les efforts consentis au niveau national dans le domaine des infrastructures nous ont permis de réaliser une percée», insistant sur l’impératif «d’adopter un plan d’action prometteur pour relever les défis futurs et répondre aux attentes des citoyens en matière de facilitation de la circulation des personnes et des marchandises». Concernant la situation financière du secteur, M.Rekhroukh a indiqué que la valeur globale du programme d’investissement en cours jusqu’à mars 2023 dans divers domaines du secteur s’élève à plus de 2951 milliards de DA dont près de 1 54 milliards de DA ont été enregistrés dans le cadre de la loi de finances 2023. La plus grande part de cette valeur revient au domaine des voies ferroviaires (+1585 milliards de DA), suivi des routes (+1140 milliards de DA), l’infrastructure maritime (+194 milliards de DA) et l’infrastructure aéroportuaire (près de 31 milliards de DA). Plus précis, concernant les voies ferroviaires (1585 milliards de DA), le ministre a indiqué que le programme d’investissement en cours dans ce domaine a enregistré 918 milliards de DA en cours de réalisation, 272 milliards de DA «sous entraves» et 394 milliards de DA «ont été gelés». Quant aux routes (1140 milliards de DA de la totalité du programme), le ministre a indiqué que 893 milliards de DA sont en cours de réalisation, le reste «sous entraves» (102 milliards de DA) ou «gelés» (145 milliards de DA). Le programme d’investissement en cours jusqu’au 23 mars 2023 dans l’infrastructure aéroportuaire est en cours de réalisation pour la plupart (29 milliards de DA), le reste sous entraves ou gelé. En contrepartie, il y a une grande partie du programme d’investissement en cours dans l’infrastructure maritime «sous entraves», soit 170 milliards de DA sur un total de plus de 194 milliards de DA, le reste étant en cours de réalisation (24 milliards de DA) ou «ge lé» (437 millions de DA).Concernant la contribution du secteur des travaux publics et des infrastructures aux désengorgement de la circulation à Alger, M. Rakhroukh a rappelé que son secteur avait inscrit 18 projets relatifs à la réhabilitation de nouvelle routes et axes, relevant que 10 projets ont été lancés.

Plusieurs projets réceptionnés  avant fin  2023

Par ailleurs, le ministre a annoncé la réception, fin juin, du tronçon restant de l’autoroute Est-Ouest à El-Tarf ainsi que la pénétrante de Bejaïa (Timezirt-Tekrietz), tandis que la réception du projet de la pénétrante de Mascara (Sig-Hassine) est prévue en décembre prochain.Il a également fait part de la réception durant l’année en cours de la rocade de Djendel, l’échangeur de Hannnacha et la pénétrante d’Oran. L’autoroute reliant Zéralda et la 2eme rocade sera réceptionnée en octobre prochain, alors que la pénétrante de Bejaïa sera réceptionnée avant la fin de l’année 2023.La pénétrante de Djen Djen sera réceptionnée avant la fin de l’année alors que celle de Batna (Batna ville et Bir Chouhadsa)sera réceptionnée en décembre.Concernant l’infrastructure portière, le ministre a fait savoir que le secteur livrera avant la fin de l’année le projet d’abri de pêche, deux projets sur cinq de développement des infrastructures m aritimes, ainsi que deux projets sur cinq de protection des sites des plages.S’agissant du programme complémentaire (travaux publics) au profit de la wilaya de Khenchela, le ministre a fait état d’une valeur de 59,38 milliards DA dont 51 milliards DA pour les projets des voies ferrées et 8,38 milliards da pour les routes.11 opérations ont été inscrites pour la réalisation de 100 km de routes, deux ouvrages d’art.Les travaux ont été achevés alors que les autres projets seront achevés à la fin d’année.Quant au programme complémentaire de développement au profit de la Tissemsilt, le ministre a rappelé que sa valeur s’élevait à 47,62 milliards DA destinés à la prise en charge de 13 opérations.Des études ont été lancées pour certains projets alors que d’autres sont en phase d’octroi de marchés.Les travaux seront lancés avant la fin du premier semestre de 2023.

Ahmed Itchiran  / Ag