Célébration du Mois du Patrimoine: Mouloudji lance les festivités depuis Bejaïa

0
380

Depuis Béjaïa, la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a lancé jeudi les festivités marquant le mois du patrimoine (18 avril – 18 mai), placé cette année sous le thème « Patrimoine culturel et gestion des risques ». Le choix de Béjaïa pour cet événement n’est pas anodin, selon la ministre, qui a souligné les richesses patrimoniales de la wilaya ainsi que son héritage historique et culturel, associé à une expérience notable en matière de gestion des risques.

Elle a notamment évoqué les séismes survenus en 2021 et 2022 qui ont frappé la ville de Béjaïa, mettant en lumière la résilience et la solidarité de ses habitants, ainsi que l’efficacité des autorités locales face à ces défis. Plusieurs monuments historiques et édifices ont été affectés par ces séismes, mais la plupart ont été réhabilités en moins de quatre ans. Parmi eux, le monument emblématique de la Casbah, datant du 15e siècle, le théâtre régional Abdelmalek Bouguermouh (1936), les forts Bordj-Moussa et Sidi-Abdelkader du 15e siècle, ainsi que des structures anciennes comme la « Porte Sarasine » et « Bab El Fouka » remontant aux dynasties des Hamadites et Almohades du 11e siècle.

La Casbah et le théâtre ont rouvert leurs portes au public, tandis que le fort de Bordj Moussa, érigé au 16e siècle, est en cours de réhabilitation avec son musée. Les travaux de restauration des portes anciennes de la ville devraient être achevés d’ici la fin de l’année en cours. Mme Mouloudji s’est félicitée des efforts déployés pour restaurer ces joyaux historiques et a cité Béjaïa en exemple, soulignant que la wilaya pourrait jouer un rôle pilote dans ce domaine et servir d’inspiration à l’échelle nationale. Dans le cadre de sa visite, la ministre a également inauguré un institut de musique nommé en l’honneur de l’artiste regretté Djamel Allam. Cet établissement, érigé à l’emplacement de l’ancien tribunal de Béjaïa, bénéficie d’une architecture remarquable et se consacre désormais à l’art et à la musique sous toutes ses formes, suite à la reconstruction de l’aile effondrée en mars 2011.

Hakim Chouali

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici