Un dispositif spécial à été mis en place: Appel au strict respect de la permanence de l’Aïd

0
190

L’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA) a appelé les opérateurs économiques concernés par le système de permanence durant les jours de l’Aïd El Adha, au strict respect de la permanence et à la garantie de la disponibilité des marchandises et services à des prix raisonnables, en cette occasion et pendant les vacances d’été.

L’UGCAA a souligné que tous les commerçants et opérateurs économiques concernés par le système de permanence sont appelés à concourir à la stabilité du marché et à la garantie de toutes les marchandises et services durant les jours de l’Aïd El Adha et les vacances d’été, affirmant sa disponibilité à les accompagner et à réunir toutes les conditions nécessaires. L’Union a rappelé, dans ce sens, la nécessaire reprise de l’activité commerciale, le retour immédiat au travail après la fête de l’Aïd El Adha avec l’ouverture des commerces. Elle a, en outre, invité les commerçants et artisans non concernés par le système de permanence à assurer le devoir de service public, à faire du volontariat et à travailler en ouvrant leurs commerces durant la fête de l’Aïd, par solidarité et en guise de contribution à la stabilité du marché et à son approvisionnement en marchandises à des prix raisonnables.

L’Aid El Adha coïncidant avec le week-end, l’Union a incité les commerçants à s’approvisionner en quantités suffisantes de marchandises pour bien assurer la permanence et éviter d’éventuelles perturbations.

A cet effet, elle a indiqué que les marchés de gros concernés par le système de permanence demeureront ouverts, affirmant la mobilisation de tous les bureaux de l’UGCAA pour accompagner les commerçants et opérateurs, en coordination avec les directions du commerce et de la promotion des exportations au niveau national.

L’Union a, par ailleurs, appelé les agriculteurs et les producteurs à travailler et à assurer un service minimum pour approvisionner les commerçants en marchandises nécessaires durant ces jours.

Pour sa part, la wilaya d’Alger a mis en place un plan prévoyant une série de mesures pour garantir les différents services durant les jours de l’Aid El-Adha, ont indiqué des responsables de directions de wilaya.

Lors d’une conférence de presse sur les mesures prises à l’occasion de l’Aid El-Adha, animée au siège de la wilaya, l’inspecteur principal de la répression de la fraude à la Direction du commerce de la wilaya d’Alger, Gheribi Sofiane a fait état de « la réquisition de 4.686 commerçants pour assurer la permanence durant les jours de l’Aid El-Adha et garantir l’approvisionnement continu en denrées alimentaires ».

Il s’agit, selon le même responsable, d’une liste de « 594 boulangeries, de 1.925 commerçants en alimentation générale et fruits et légumes, de six (6) laiteries et de huit (8) minoteries pour assurer la disponibilité du pain et du lait », ainsi que la mobilisation de « 153 agents de contrôle durant les jours de l’Aid El-Adha pour s’assurer du respect par les commerçants du système de permanence ». Afin de garantir l’alimentation en eau durant l’Aid El-Adha, un plan spécial a été mis en place, selon le directeur des ressources en eaux de la wilaya d’Alger, Kamel Boukricha qui a précisé qu’en coordination avec « SEAAL », il sera procédé à une reprogrammation de la distribution de l’eau pour répondre aux besoins croissants des citoyens lors de cette occasion.

Les services agricoles de la wilaya d’Alger ont, eux aussi, pris une série de mesures pour assurer le contrôle sanitaire des moutons, dont « la mobilisation de 57 vétérinaires, répartis sur 112 points consacrés à la vente de bétail à travers le territoire de wilaya », a affirmé le directeur de ces services, Moussaoui Mehdi.

La Direction des transports a, pour sa part, mis en place un dispositif exceptionnel pour les déplacements des citoyens.

D’après le représentant de la direction, Amrane Hocine, « 189 bus de transport urbain et suburbain seront mobilisés », ajoutant que le transport sera assuré à travers 183 lignes lors du premier jour de l’Aid, ainsi que 315 bus mobilisés pour les deux jours suivants », outre la garantie de la continuité des services du tramway et du métro, en sus des transporteurs privés.

Par ailleurs, la Direction de l’énergie et des mines de la wilaya d’Alger a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la permanence des services d’électricité, du gaz et des produits pétroliers au niveau de la capitale, selon le premier responsable de la direction, Abdelghani Aireche. S’exprimant à cette occasion, le représentant de l’entreprise de nettoyage « Netcom », Kadri Nacer a fait état de la mobilisation de « 1.130 agents et de 171 camions de collecte ».

De son côté, le directeur du département technique de l’entreprise « Extranet », Mohamed Koubi a souligné que « 5.500 agents et 208 camions seront mobilisés » durant les jours de l’Aid.

Dans la même optique, la sous-directrice des industries de transformation au ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Fatima Zahra Bouguerra a mis en avant l’importance de mener précocement des campagnes de sensibilisation pour assurer le succès de l’opération de collecte des peaux de moutons, et ce dans le but de valoriser cette matière première qui contribue au développement de la filière des industries des cuirs.

 S’exprimant lors d’une conférence de presse organisée par l’Organisation algérienne du commerce et de l’investissement social (OACIS), en coordination avec le ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Mme Bouguerra a précisé que ces campagnes de sensibilisation à grande échelle visent à sensibiliser à l’importance de collecter les peaux de moutons et de bovins, afin de les envoyer aux tanneries du Groupe industriel Textiles et Cuirs « GETEX » pour leur traitement et utilisation dans les industries des cuirs.

La même responsable a rappelé que les campagnes de sensibilisation précoces et les préparatifs lancés pour la collecte des peaux récupérables interviennent après l’installation de commissions de wilayas, sous l’égide des walis et des directeurs de l’industrie de wilayas, dans le but de faire connaitre les bonnes pratiques d’abattage et de salage pour préserver la qualité des peaux et faciliter leur récupération.

Elle a également souligné la participation de plusieurs secteurs à cette initiative, à travers l’installation d’une commission nationale dédiée à cet effet, laquelle regroupe des représentants du ministère de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, du ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, du ministère de l’Environnement et des Energies renouvelables, du ministère de la Communication, ainsi que du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs.

La campagne de sensibilisation s’appuie sur un mécanisme durable qui concerne cinq wilayas pilotes, à savoir Alger, Oran, Jijel, Djelfa et Batna, disposant d’un nombre considérable d’abattoirs, tout en élargissant la campagne aux autres wilayas voisines, a fait savoir la responsable, saluant le rôle de la société civile dans cette démarche, notamment les associations activant dans le domaine de l’environnement.

Mme Bouguerra a rappelé, dans ce sillage, les conventions signées entre les centres d’enfouissement technique (CET) et le Groupe Textiles et Cuirs « GETEX » pour la préservation de cette matière première, ajoutant que les CET sont chargés de collecter et de saler les peaux avant de les transporter jusqu’aux unités GETEX.

La responsable a fait état de plus d’un million d’unités de peaux (ovine et bovine) collectées l’année dernière dont 240.000 récupérables soit 21% seulement, insistant sur l’importance d’augmenter ce taux en suivant les orientations fournies lors de ces campagnes pour s’assurer de la préservation des peaux en bon état.

Pour sa part, le président de l’Organisation algérienne de commerce et de l’investissement social (OACIS), Djaber Bensidra a souligné l’importance de ces campagnes de sensibilisation pour augmenter le volume de peaux récupérables, révélant le lancement d’une application à cet effet conçue par une start-up dans le cadre de ces campagnes de sensibilisation pour tenir le citoyen informé des points de dépôt des peaux et permettre aux opérateurs et aux entreprises de s’enquérir des statistiques sur les peaux collectées.

T. Benslimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici