Traitement révolutionnaire contre la tuberculose en Asie-Pacifique

0
114

Un nouveau traitement révolutionnaire contre la tuberculose pharmacorésistante est en train de changer la donne en Asie-Pacifique, offrant un espoir renouvelé dans la lutte contre cette maladie infectieuse dévastatrice. La région de l’Asie-Pacifique a enregistré la plus grande proportion des nouveaux cas mondiaux de tuberculose en 2022, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec plus de la moitié des décès liés à cette maladie.

La tuberculose pharmacorésistante représente un défi majeur car elle ne répond pas aux traitements antibiotiques conventionnels. Jusqu’à récemment, les traitements disponibles nécessitaient des injections quotidiennes ou de lourdes doses de médicaments sur une période prolongée, entraînant souvent des effets secondaires graves tels que des nausées et même la cécité. Cette situation a conduit de nombreux patients à abandonner leur traitement.

Cependant, un nouveau traitement prometteur, connu sous le nom de BPaL, est désormais déployé dans la région, notamment aux Philippines, au Vietnam et en Indonésie. Le BPaL combine les antibiotiques bédaquiline, prétomanide et linézolide et a été développé par l’organisation à but non lucratif TB Alliance. Des essais ont montré un taux de guérison de plus de 90 % en seulement six mois avec ce traitement, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle ère dans la lutte contre la tuberculose.

Ce traitement révolutionnaire a déjà transformé la vie de nombreux patients, dont Efifanio Brillante, un cuisinier philippin atteint de tuberculose pharmacorésistante. Brillante, qui avait du mal à supporter son traitement précédent à cause des effets secondaires, a reçu le traitement BPaL et s’est rétabli en six mois avec une prise beaucoup plus légère de médicaments.

La tuberculose, une maladie infectieuse causée par une bactérie qui attaque principalement les poumons, continue de toucher les populations les plus vulnérables, en particulier celles vivant dans des conditions surpeuplées et défavorisées. En 2022, les pays les plus touchés étaient l’Inde, l’Indonésie, la Chine, les Philippines, le Pakistan, le Nigeria, le Bangladesh et la République démocratique du Congo.

L’un des défis majeurs reste d’encourager les patients à suivre leur traitement jusqu’au bout, en surmontant les obstacles tels que les coûts, les déplacements et les effets secondaires. En dépit de ces défis, le déploiement du traitement BPaL offre un nouvel espoir aux patients atteints de tuberculose pharmacorésistante en Asie-Pacifique et au-delà.

Cette avancée récente souligne l’importance de poursuivre les investissements dans la recherche et le développement de nouveaux traitements contre la tuberculose, afin de réduire le fardeau mondial de cette maladie mortelle.

Neila.M

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici