Tizi-Ouzou: Le ministre de l’Habitat visite le nouveau stade

0
140

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, a effectué, jeudi, une visite au stade de Tizi-Ouzou pour s’enquérir de l’avancement des travaux et voir si le stade est prêt pour le match test.

Belaribi a entamé sa visite par l’inspection du stade d’athlétisme où «les travaux ont beaucoup avancé». Il s’est ensuite rendu au stade secondaire pour inspecter les vestiaires, avant de se rendre à l’hôtel du stade, où les travaux ont été achevés, précise le communiqué, ajoutant que les travaux au niveau des vestiaires du stade principal ont été également achevés. Le ministre a également inspecté les différents équipements du stade, notamment les équipements techniques pour faciliter le travail des médias et les systèmes de chauffage d’eau, d’aération, de vidéosurveillance et de contrôle des portes d’accès. Au terme de sa visite, M. Belaribi a présidé une réunion avec les différents intervenants dans les travaux des deux stades, lors de laquelle un état des lieux a été présenté par le bureau d’étude chargé de suivre les travaux du stade, ainsi que le calendrier des travaux achevés et de ceux en cours d’achèvement. A cette occasion, le ministre a insisté sur «la nécessité de relever le défi et d’achever les travaux ces jours-ci», sachant que le taux d’avancement a atteint 97%. Belaribi a aussi enjoint à l’entreprise de réalisation des armoires électriques de monter ces équipements au niveau du stade avant le week-end prochain.

Renforcer les moyens de la protection civile pendant la période estivale

Quatre postes avancés de la protection civile seront opérationnels dès le mois de juin prochain, au niveau des localités de Mekla, Maâtkas, Iferhounen et Aït Yahia Moussa. Ces postes avancés, ou piquets d’incendies, seront, selon le directeur de la protection civile de la wilaya de Tizi-Ouzou, le colonel Abdelhakim Chabour, d’un grand apport dans la lutte contre les incendies de forêts, eu égard à leur proximité des zones réputées pour être à haut risque d’incendie. «Les postes avancés sont d’une importance capitale dans la lutte contre les incendies tant ils assurent, de par leur proximité, les premières interventions, en attendant l’arrivée des renforts des unités opérationnelles limitrophes et la colonne mobile, selon l’évolution de la situation sur le front des incendies dont certains peuvent être circonscrits par les éléments de ces postes avancés», a-t-il expliqué, précisant que tous les moyens humains et matériels sont mis à la disposition de ces postes. Il y a lieu de faire part du début des travaux de réalisation d’un héliport à hauteur de la RN12. Les travaux de réalisation de cette aire d’atterrissage pour les hélicoptères ont été confiés à la Direction locale des travaux publics (DTP) qui a déjà engagé une entreprise. La réalisation et la mise en service de postes avancés à travers le territoire de la wilaya permettra à la protection civile d’avoir une bonne couverture du territoire de la wilaya et d’améliorer les délais d’intervention, surtout dans la lutte contre les feux de forêt. Lors de la célébration de la journée mondiale de la Protection civile, le wali de Tizi-Ouzou, Djilali Doumi, a annoncé l’introduction prochaine d’une demande de levée du gel qui frappe pas moins de 7 unités de la Protection civile, ceci afin de renforcer les moyens humains et matériels dont disposent actuellement les 18 unités opérationnelles. La priorité, a-t-il assuré, sera accordée, notamment aux «postes avancés», compte tenu de leur importance avérée dans la lutte contre les incendies. Comme il a mis en exergue l’importance de renforcer la présence de la Protection civile sur le territoire de la wilaya, d’autant plus que  «les nouvelles dispositions des dépenses publiques sont favorables, grâce à la force des arguments, pour dégeler ce genre d’opérations inscrites à l’actif de la wilaya». La carte opérationnelle contre les incendies s’améliore au fur et à mesure de l’ouverture de nouvelles unités et de postes avancés et aussi grâce à la stratégie opérationnelle d’intervention élaborée en fonction de la réalité et des données du terrain. Les paramètres ainsi que l’objectif principal pris en considération dans l’élaboration de cette carte et cette stratégie est l’amélioration des délais de réponse et d’intervention des unités en cas de catastrophe, que ce soit les feux de forêt, les accidents de la circulation, les inondations ou autres. Les incendies de l’été 2021, qui ont endeuillé la région, ont été, faut-il le rappeler, riches en enseignements pour améliorer la stratégie d’intervention des soldats du feu.                 

K. T.